Huffpost Maroc mg

Face à la crise, l'industrie textile marocaine se positionne sur les marchés extérieurs

Publication: Mis à jour:
SALON PREMIERE VISION
Face à la crise, l’industrie textile marocaine se positionne sur les marchés extérieurs | DR
Imprimer

TEXTILE- Deux fois en un an. Après une première participation du Maroc au Salon Premiere Vision, en janvier dernier à New-York, l’industrie textile marocaine prend de nouveau part au même salon, qui se tient du 19 au 20 juillet à NYC.

Dans un communiqué diffusé ce lundi, Maroc Export indique qu'une "experte spécialisée" assistera les participants marocains afin de faciliter les rencontres BtoB avec leurs clients américains et accroître leurs commandes en provenance de ce marché.

Une tendance qui commence à porter ses fruits

Cette nouvelle mission menée par le principal établissement de promotion des exportations semble confirmer la tendance de l’industrie textile à diversifier son carnet de commandes en se tournant vers les marchés extérieurs.

Une tendance qui semble porter ses fruits. En janvier dernier, les industries marocaines avaient totalisé 3 millions de dirhams de commande et établi 126 contacts lors du premier Salon Premiere Vision. Le Centre marocain de promotion des exportations avait également conduit, début juin, une mission en Suède avec 11 entreprises marocaines des secteurs du textile et du cuir.

Concurrence chinoise

Il faut dire que le secteur marocain du textile traverse depuis quelques années une période difficile, principalement en raison de la concurrence des produits chinois, combinée à une baisse importante de la production dans le secteur.

Dans sa note d’information sur l'industrie en date du 13 juin, le Haut commissariat au Plan (HCP), l’industrie textile avait en effet enregistré une baisse de production de 8,2% au premier trimestre 2016.

Pour tenter de résorber cette crise, le ministère de l'Industrie a engagé dans le cadre de sa stratégie d'accélération industrielle le chantier d'un nouvel écosystème du secteur pour lui permettre d’être plus compétitif. Sa restructuration a été confirmée dans le cadre de la nouvelle charte des investissements au Maroc, dévoilée le 4 juillet par le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy devant le roi Mohammed VI.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Ces Marocains à la conquête de l'Afrique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction