Huffpost Maroc mg

Non, Psy n'a pas joué au festival d'Oujda

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Cette édition 2016 du festival du raï d'Oujda aura décidément été celle de toutes les confusions. Le 5 juillet, Algérie Presse Service annonçait que le duo Daft Punk allait y donner un concert, alors qu'il s'agissait en réalité d'un groupe de sosies nommé Daft Punk Tribute.

Aujourd'hui, c'est l'agence de presse marocaine MAP qui se prend les pieds dans le tapis des contrefaçons. Une dépêche rédigée par l'agence publiée ce matin fait un compte-rendu du concert qu'a donné PSY, l'interprète sud-coréen du tube planétaire "Gangnam Style": "Avec ses lunettes rondes et sa tenue baroque, le chanteur sud-coréen, de son vrai nom Park Jae-Sang, a mis le public en transe avec ses différents tubes, tout en restant fidèle à sa mélodie électro entêtante et sa chorégraphie étonnante" écrit la MAP.

L'agence continue en expliquant que PSY avait dit en conférence de presse être "très heureux" d'être au Maroc et que c'était toujours un plaisir de "venir à la rencontre d'un aussi beau public". Jusque-là, rien de bien étonnant mais il subsiste tout de même un léger problème. L'"artiste" qui a donné un concert dimanche soir à Oujda était un sosie de Psy.

Mais il faut dire que l'organisation du festival a fait durer le suspense jusqu'au bout. Début juillet, le site officiel de l'événement mettait à sa une la photo de l'artiste coréen sans plus d'explication. De quoi alimenter les rumeurs sur la présence du "vrai" PSY à Oujda.

psy

La photo avait ensuite été modifiée et annonçait une "Gangnam Style Party" par PSY Cover.

oujda

Mais cela n'a visiblement pas suffi puisque l'imitateur a été accueilli comme une véritable star lors de son arrivée à l'aéroport d'Oujda comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

De plus, la page Facebook du festival a partagé une photo et vidéo de PSY Cover en oubliant de préciser qu'il ne s'agissait pas du véritable artiste.

Ce qui a sans doute ajouté de la confusion pour le public (et les journalistes de la MAP). Contacté par le 360.ma, le directeur artistique du festival, Moumen M’barki a expliqué qu'il n'a pas été impliqué dans cette petite bourde: "Je n’ai pas été à l’aéroport, je n’ai géré que les grandes scènes, PSY c’est l’agence de communication qui s’en est chargé".

LIRE AUSSI: