Huffpost Maroc mg

Des amendements pour durcir la législation contre les violences faites aux femmes

Publication: Mis à jour:
VIOLENCES FEMMES
DR
Imprimer

CADRE JURIDIQUE – Le projet de loi relatif à la lutte contre les violences à l’égard des femmes, adopté le 17 mars dernier en Conseil de gouvernement, devrait être renforcé. Des amendements ont, en effet, été apportés par les groupes parlementaires au texte de loi en question, qui ne fait pas l’unanimité du côté de la société civile, en particulier les associations et les mouvements féministes.

Ces amendements, qui ont durci les sanctions à l’encontre des coupables de violences contre les femmes, seront examinés et adoptés ce lundi 18 juillet par la commission de la Justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants.

Avant son adoption en mars dernier, plusieurs associations avaient tiré la sonnette d’alarme au sujet de certaines dispositions du projet de loi. La coalition Printemps de la dignité et l'Association marocaine pour les droits des femmes (AMDF), avaient exprimé leur mécontentement quant au "recul qu'a connu la deuxième version du projet de loi, au niveau du cadre des significations des dispositions juridiques, notamment celles relatives aux différentes formes de violences à l'égard des femmes".

Aussi, les définitions des différentes formes de violences faites aux femmes, jugées trop floues par les membres de la coalition, peuvent constituer autant de failles juridiques qui pourraient être exploitées pour légitimer ou justifier certaines formes de violence contre les femmes.

De plus, cette version exclut plusieurs catégories des femmes de la protection juridique, dont les mères, les femmes célibataires, les migrantes et les femmes à besoins spécifiques.

Close
Campagne "Ils, elles, nous... féministes"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
LIRE AUSSI: