Huffpost Maroc mg

MNF Angels, le club qui veut parrainer les jeunes start-up marocaines

Publication: Mis à jour:
STARTUP
DR
Imprimer

ENTREPRENEURIAT - La nouvelle devrait ravir les jeunes entrepreneurs marocains. MITC Capital, la société gestionnaire du Maroc Numeric Fund et OCP Entrepreneurship Network viennent de lancer un club de business angels dédié aux start-up basées au Maroc dont l'activité a trait à la technologie.

Ce club aura pour mission de "sélectionner les projets à fort potentiel de croissance et d'accompagner leurs porteurs dans la préparation de leurs dossiers d'investissement afin de les présenter aux membres du club lors de séances de pitching dédiées", détaillent les deux établissements dans un communiqué conjoint. L'objectif de ce club est avant tout d'apporter une aide technique aux entrepreneurs mais aussi de les aider à trouver des investisseurs.

Comment avoir accès au club? Il suffit pour les start-up d'être basées au royaume et d'opérer "dans les technologies de l'information et de la communication, les green techs ou les biotechs". Le projet de ces jeunes pousses devrait également être "innovant" et "posséder des avantages concurrentiels significatifs, avec des fondateurs de qualité".

Pour l'instant, une dizaine de business angels font déjà partie du club et proposent aux start-up intéressées des financements allant de 100.000 à un million de dirhams. Les porteurs de projets auront également le privilège de bénéficier de l'expertise, des réseaux et des compétences de leurs parrains.

Afin de présenter les entrepreneurs aux business angels, des pitchs mensuels seront organisés au Technopark Casablanca, vivier de l'entrepreneuriat au Maroc. MNF Angels espère présenter à ses business angels pas moins de 20 jeunes entreprises par an.

Cette initiative tombe à pic, à l'heure où les start-up marocaines se multiplient mais trouvent toujours autant de mal à garantir leur équilibre financier. La scène entrepreuneuriale marocaine repose essentiellement aujourd'hui sur l'auto-financement, les fonds privés ainsi que le crowdfunding. Ce dernier a d'ailleurs du mal à se révéler efficace puisque plusieurs campagnes de financement participatif peinent à atteindre leur objectif.

D'un autre côté, les jeunes entrepreneurs peuvent se faire encadrer par les nombreux incubateurs de start-up qui voient le jour, essentiellement sur l'axe Rabat-Casablanca. Ces organisations assurent le monitoring des jeunes entreprises mais contribuent également à leur faciliter l'accès aux financements grâce à leur réseau.

LIRE AUSSI:
Close
Les start-ups incubées par Dare Inc.
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée