Huffpost Maroc mg

Madame Monsieur, le duo qui puise sa musique pop dans la culture urbaine

Publication: Mis à jour:
MADAME MONSIEUR
Madame Monsieur | Fifou
Imprimer

MUSIQUE - Madame Monsieur, c'est l'histoire de deux auteurs-compositeurs qui, il y a quatre ans, ont décidé d'interpréter leurs propres textes. Aujourd'hui, les deux Belges voient leur popularité grandir grâce à un savant mélange de pop et de rap. Le public des Francofolies découvrira cette association détonante ce dimanche 17 juillet.

"Un homme, une femme, rien de plus", résume Madame Monsieur au sujet de ce nom de groupe. "Quand on va au restaurant et que les serveurs nous disent 'Madame Monsieur bonjour', on a l'impression qu'ils nous connaissent, c'est cool". Mais être reconnu dans la rue, ça sera bientôt le cas pour ce couple à la ville comme à la scène.

L'aventure Madame Monsieur a pris une autre tournure quand, il y a plus d'un an, leur producteur a proposé leur morceau "You Make Me Smile" à Youssoupha. À l'époque, le rappeur français cherche le dernier titre de son album pour une diffusion radio et cherche à toucher le plus grand nombre. Il est séduit par l'univers pop des Belges, et Madame Monsieur se retrouve à signer l'un des tubes de l'été 2015, "Smile".

Depuis, Madame Monsieur cherche à faire oublier "Smile" et à mettre en avant ses créations.

"Nous sommes arrivés de nulle part avec ce morceau donc le boulot, pour nous, c'est de réussir à se faire un nom et ne plus être associé à Youssoupha. Après, on ne va pas cracher dans la soupe et il est vrai que 'Smile' nous a braqué un petit projecteur pendant quelques mois", confie le groupe au HuffPost.

C'est d'ailleurs le rappeur qui les invite sur la scène des Francofolies de La Rochelle pendant sa carte blanche, ce dimanche.

Amener la pop dans une culture urbaine

Les festivaliers entendront sans doute une composition intitulée "See Ya", en featuring avec le rappeur S.Pri Noir.

"Il est assez difficile de cerner notre univers", confie Jean-Karl Lucas, le "Monsieur" du duo. Mais ce titre en est une bonne synthèse. On y retrouve les sons de scène pop electro francophone et le rap. Madame Monsieur ose le pari d'assembler les genres.

Cette envie de fusionner les genres se retrouve particulièrement dans "Égérie", une reprise très pop et féminine qui permet de découvrir le texte de Nekfeu sous un autre jour.

"Nekfeu est un rappeur qui représente le parfait croisement des genres et tout le monde l'aime. Il n'est qu'une preuve parmi d'autres de la transformation du rap en la nouvelle variété. C'est cette transformation qui nous inspire et qui nous donne envie de partir de ces sons urbains pour les emmener vers la pop", explique Émilie Satt, Madame.

"Au départ, c'était très stressant mais l'expérience s'est tellement bien passée que certains morceaux de l'EP sont directement inspirés de ce flow. Ce que s'autorisent les rappeurs en terme de débit et de consonance est le plus intéressant. Maintenant, on s'attache à le mettre dans nos chansons, c'est qui donne la couleur un peu rap des textes", ajoute Jean-Karl Lucas.

Aujourd'hui, le rap n'est plus un genre à part mais la musique que tout le monde écoute. L'émergence de certains collectifs influents (1995, $-Crew, MZ...) favorisent naturellement l'influence de la culture urbaine dans le nouvel univers pop-electro.

Après Youssoupha et S.Pri Noir, Madame Monsieur a récemment collaboré avec Jok'Air de la MZ. Dans le morceau "Morts ou Vifs" porté par la trompette d'Ibrahim Maalouf, le duo belge témoigne une nouvelle fois d'une frontière de plus en plus floue entre les genres musicaux. "Les rappeurs ont de plus en plus envie de chanter afin de toucher davantage", estime Madame Monsieur.

Les Wallons eux, se savent plus écoutés par les fans de rap, qu'ils considèrent "plus ouverts". "Les fans de Christine and the Queens n'ont pas du tout apprécié son morceau avec Booba par exemple. Alors que les critiques des adeptes de Booba étaient beaucoup plus positives", justifie la chanteuse. Le couple espère réussir le pari de réunir ses deux publics très différents. Sa cible idéale: "Un public fan de chansons et ouvert à la modernité".

Un EP à la rentrée, un album début septembre

Cet été, Madame Monsieur fera la promotion de son EP prévu pour septembre. Le duo en profitera pour sortir "Partir", un morceau sans featuring et qui dévoile davantage leur côté electro pop.

Toujours avec la culture urbaine en toile de fond, l'album sera composé de morceaux très différents avec des collaborations, des balades, des titres plus acoustiques... Un featuring avec le rappeur Dinos Punchlinovic, connu pour son titre "Namek", sera aussi présent dans la playlist.

Les Belges reviendront ensuite à Paris, à la Boule Noire le 11 octobre et feront quelques premières parties d'Ibrahim Maalouf lors de sa tournée des Zéniths. Et dans leur plat pays, le duo assurera les premières parties d'Hooverphonic dont Madame a écrit le morceau "Badaboum".

LIRE AUSSI: Ces rappeurs marocains qui cartonnent à l'étranger