Huffpost Maroc mg

Nasser Bourita et Yassine Mansouri à Alger

Publication: Mis à jour:
BOURITA
Le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal aux côtés du ministre délégué aux Affaires étrangères Nasser Bourita | APS
Imprimer

DIPLOMATIE - Vendredi 15 juillet, le premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a reçu à Alger le ministre délégué aux Affaires étrangères Nasser Bourita, et le directeur général de la DGED Yassine Mansouri, tous deux envoyés par le roi Mohammed VI.

Les deux émissaires Marocains ont adressé, au premier ministre, un message du souverain marocain au président de la République Abdelaziz Bouteflika, indique un communiqué des services du premier ministre algérien.

L'audience, qui a vu la présence, côté algérien, du ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes Abdelkader Messahel, du Conseiller auprès du président de la république, chargé de la coordination des services de sécurité, Athmane Tartag, et, côté marocain, de l'ambassadeur du Maroc en Algérie Abdallah Belkeziz a, entre autres, porté sur "les relations bilatérales, tout comme elle a permis un échange de vues sur les défis auxquels sont confrontés l'Afrique et le monde arabe. L'accent a été particulièrement mis sur la sécurité régionale, notamment la lutte contre le terrorisme et le crime transnational organisé, les questions liées à la migration et la problématique du développement", souligne le communiqué du premier ministre algérien.

En raison de la présence du ministre algérien des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes Abdelkader Messahel, il n'est pas exclu que l'éventuel retour du Maroc à l'Union africaine ait été abordé et discuté.

Valse diplomatique

Cette rencontre intervient à un jour du 27e sommet de l'Union africaine, qui se tient les 17 et 18 juillet à Kigali, au Rwanda. Quelques jours plus tôt, Bourita et Mansouri, en plus du ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar et du conseiller royal Tayeb Fassi-Fihri, ont tenu plusieurs rencontres avec des chefs d'Etat africains.

Vendredi 15 juillet, le conseiller royal Tayeb Fassi-Fihri a, lui, rencontré, à Nairobi, le président Kenyan Uhuru Kenyatta. L'occasion de réitérer le souhait du Maroc de renforcer ses relations avec le Kenya et de révéler, pour la première fois officiellement, le souhait du Maroc de réintégrer l'Union africaine. Lors de la rencontre, le conseiller royal Tayeb Fassi-Fihri a transmis au président Kenyan une lettre du roi Mohammed VI.

LIRE AUSSI: