Huffpost Maroc mg

Le secteur hôtelier prend conscience de l'intérêt du tourisme vert

Publication: Mis à jour:
TOURISME COLOGIQUE
DR
Imprimer

ENVIRONNEMENT - A l'approche de la COP22, les hôtels aussi se mettent au vert. 80 établissements se sont vu attribuer le label "Clef verte" en 2016, indique la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement dans un communiqué publié jeudi 14 juillet. Le label que la fondation attribue depuis 2007 est supervisé par un jury composé d'instances ministérielles ainsi que d'agences et offices nationaux spécialisés dans le tourisme et l'environnement.

Selon quels critères ce label est-il attribué? "L'octroi de cet éco-label est fait sur la base d’un référentiel composé de 120 critères, qui selon une démarche prédéfinie, fait l’objet de contrôle et de suivi", répond Loubna Chaouni, gestionnaire de programmes à la Fondation Mohammed VI, contactée par le HuffPost Maroc.

Ce référentiel est composé "de critères obligatoires et optionnels. Ils sont divisés selon sept catégories qui couvrent la totalité des aspects de la gestion environnementale: politique environnementale de l'établissement (formation et sensibilisation des employés), gestion de l'eau, des déchets, de l'énergie, achats responsables, cadre de vie et sensibilisation à l'environnement (activités nature, sensibilisation des hôtes)", ajoute Loubna Chaouni.

Plus qu'une tendance COP22

Avant la tenue de la 22e conférence sur le climat, la ville-hôte Marrakech a vu doubler le nombre d'établissements labellisés entre 2015 et 2016 passant à 34 établissements. Une simple "tendance"? Pour notre interlocutrice, "la COP22 a stimulé l’intérêt pour la Clef verte. Cela dit, ce n’est pas là un simple intérêt de circonstance mais le renforcement d'une tendance de fond."

Pour ce sommet mondial de l'environnement, qui se tient en novembre prochain dans la ville ocre, ces établissements seront fortement avantagés au vu de la nature de l'évènement qui incite les participants à se diriger vers des établissements écologiques, encore trop peu nombreux au Maroc.

Lancé en 2002 par la Fondation pour l’éducation à l’environnement (FEE), une ONG danoise qui délègue son attribution au Maroc à la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, cet éco-label est soutenu par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT). Depuis sa création, il a été attribué à près de 2.400 établissements dans 53 pays.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Dix meilleurs Riads à Marrakech selon The Telegraph
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction