Huffpost Maroc mg

270 millions de dirhams pour revoir l'éclairage public de Marrakech avant la COP22

Publication: Mis à jour:
MARRAKECH
Dr
Imprimer

ÉCLAIRAGE - Marrakech, future "ville lumière" du Maroc? C'est en tout cas le souhait de la Commune urbaine qui vient de signer, aux côtés de la Société d'investissements énergétiques (SIE) et de l'opérateur privé espagnol Enertika, un contrat pour la création d’une nouvelle Société de développement local (SDL) qui prendra en charge la gestion de l’ensemble de l’éclairage de la ville.

Signé jeudi 14 juillet en perspective de la COP22 qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech, le projet, évalué à 270 millions de dirhams d'investissement direct, sera intégralement réalisé en trois ans, à travers un contrat de performance énergétique (CPE) dont la première étape consiste à remplacer 10.000 points lumineux, indique l'agence MAP.

Réduire la facture énergétique

La mise à niveau du parc d’éclairage de la ville comprend l’utilisation d’un éclairage moderne, géré à distance suivant les standards internationaux appliqués dans les métropoles européennes. La Commune espère ainsi atteindre un taux de fonctionnement de 95% à 99%, et réduire de plus de 60% sa facture énergétique.

Parallèlement à la remise à niveau du parc d’éclairage public de la ville, la commune et ses partenaires ambitionnent d’uniformiser l’éclairage, de mettre en place un service d’astreinte via un numéro vert, et de remplacer le réseau aérien par un réseau enterré sur les voies principales.

Le président du Conseil communal de la ville de Marrakech, Mohammed Larbi Belkaid, a souligné l’importance de ce projet qui permettra à la ville de Marrakech d’être "un modèle en matière d’efficacité énergétique et de réduction de consommation d’énergie".

Motos électriques

Francesc Tarongi, PDG de Enertika, a indiqué à la MAP que la société espagnole exportera "tout son savoir-faire et son expérience déployée dans les plus grandes villes de l’Espagne, à savoir Madrid et Barcelone". Dans le cadre de ce projet, Enertika installera des points de recharge pour des véhicules, spécifiquement des motocyclettes électriques, en vue de faire de Marrakech une "Smart City", a-t-il fait savoir.

Le projet de Marrakech pourrait ainsi servir d'exemple "pour toutes les autres villes dans lesquelles Enertika espère s’implanter", a ajouté M. Tarongi, précisant que le but du partenariat est de faire de ce projet "un pont vers toute l’Afrique".

Bornes rechargeables

Sur le front écologique, Ahmed Bouzid, responsable de développement d’efficacité énergétique à la SIE, a indiqué que la cité ocre sera dotée d’une station de six vélos à assistance électrique, de bornes rechargeables, de plusieurs modules de relevé d’index de consommation de l’énergie et d’un service dédié à l’éclairage festif, particulièrement pour la Koutoubia et le boulevard Mohammed VI.

Suite à cette expérience, une charte d’éclairage public verra le jour pour garantir l’uniformisation sur l’extension de la ville. Des enquêtes de satisfaction auront lieu afin d’évaluer la performance et le niveau offert dans ce service.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les endroits où sortir à Marrakech
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction