Huffpost Algeria mg

Coup d'envoi des championnats d'Afrique de Lutte

Publication: Mis à jour:
A
Rabah chebah président FALA/elmoudjahid
Imprimer

La fédération algérienne des luttes associées (FALA) a annoncé aujourd'hui via son site, le début des championnats d’Afrique de lutte. Cette manifestation sportive se prolongera jusqu’au 17 juillet et se déroulera à la salle omnisports Tahar-Belakhdar de Chéraga (Alger).

Lors de cette compétition organisée dans les trois styles (gréco-romaine, libre et féminine), dix pays dont l'Algérie, participeront à ces joutes africaines.

L'Algérie sera représentée par 55 athlètes (24 cadets, 12 cadettes et 19 juniors dont six filles), et plus de 180 athlètes (garçons et filles) représenteront l'Égypte, Maroc, Tunisie, Afrique du Sud, Côte d'Ivoire, Tchad, Kenya, Maurice et Burundi.

Les responsables de la FALA ont indiqué que l'objectifs de cette compétition est d’une part de réaliser de bon résultats techniques, mais surtout de parvenir à reconstruire des équipes nationales tout en travaillant pour les rendre complètes et compétitives en vue des prochains championnats du monde.

Les lutteurs de la sélection algérienne des cadets préparent les championnats du monde, prévus du 13 au 18 septembre à Tbilissi en Géorgie. Les juniors devront prendre part aux championnats du monde à Mâcon en France (30 août/4 septembre).
Cette compétition réservée aux athlètes cadets est consacrée aux éliminatoires de la lutte gréco-romaine et féminine, les combats de repêchage ainsi que les finales.

La journée de samedi sera programmée pour les éliminatoires des cadets, les combats de repêchage et les finales réservées à la lutte libre.
La troisième et dernière journée sera consacrée aux juniors dans les trois styles de compétition (lutte féminine, gréco-romaine et libre).

Pour rappel, lors de la précédente édition des championnats d'Afrique, organisée à Alexandrie en Egypte, les sélections algériennes de lutte avaient décroché 12 médailles (3 or, 6 argent et 3 bronze) chez les cadets et quatre médailles (1 or, 1 argent et 2 bronze) chez les juniors.

En lutte féminine, la sélection algérienne cadette avait remporté deux médailles grâce à Doudou Ibtissem (40 kg) qui s'était parée d'or, alors que Khellal Lyna (54 kg) s'était contentée de la médaille d'argent.
Chez les juniors, trois médailles ont été remportées par les lutteuses algériennes Salaouendji Hanane (48 kg/or), Yahiaoui Chaima Kheira (51 kg/or) et Boukrif Houria (69 kg/argent).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.