Huffpost Tunisie mg

71% des Tunisiens pensent que leur pays va dans la mauvaise direction

Publication: Mis à jour:
TUNISIA
Zoubeir Souissi / Reuters
Imprimer

POLITIQUE-Une étude nationale d'opinion publique en Tunisie menée par l'IRI , International Republican Institue, indique une insatisfaction permanente relative à l'économie et une prise de conscience du phénomène de corruption en Tunisie. Le sondage révèle une perception stable du développement démocratique du pays, et une vision plus optimiste de l'avenir.

"Bien que moins pessimiste que la dernière, cette étude rappelle l’importance d’instaurer une réforme économique significative en Tunisie" a déclaré Scott Mastic, directeur régional d’IRI dans la région MENA avant d’ajouter "depuis la révolution du jasmin en 2011, la corruption est devenue une source de frustration pour les Tunisiens, si le gouvernement veut consolider la transition démocratique, il doit implémenter les mesures nécessaires afin de lutter contre la corruption d’une part et de développer les conditions économiques d’autre part"

Dans le cadre de cette étude, 76% des Tunisiens ont décrit la situation économique comme "moyenne" ou ‘"très" mauvaise. Les personnes interrogées ont rapporté que la principale priorité du gouvernement devrait être le chômage (33% d’entre eux), suivie par la sécurité (17%) .

Interrogés sur les recommandations spécifiques des politiques gouvernementales pour assurer la sortie de crise, 40% d’entre eux pensent que la lutte contre la corruption devrait être une priorité, laquelle corruption a augmenté de 6% depuis novembre 2015.

71% des interviewés ont jugé que la Tunisie va dans la mauvaise direction, ce chiffre a baissé depuis l'automne dernier où il atteignait un plus haut de 83 %. Le nombre de personnes interrogées qui pensent que la Tunisie va dans la bonne direction est passé de 13 % en Novembre à 25% lors de la dernière enquête.

Que pensent les Tunisiens des figures et partis politiques ?

Interrogés sur la confiance accordée aux leaders et partis politiques, 22% des Tunisiens ont déclaré qu’ils font confiance au président de la République Béji Caid Essebsi contre 29% qui ne lui font pas du tout confiance.

En ce qui concerne le chef du gouvernement Habib Essid, 20% des interrogés ont un avis favorable sur ce dernier tandis que 21% affichent un avis défavorable.

Pour ce qui est des partis politiques, 11% des Tunisiens ont déclaré faire confiance au parti Ennahdha, 15 % à Nidaa Tounes.

Armée, police et garde nationale, quelle confiance?

Selon cette étude, 85% des Tunisiens font confiance à leur armée alors que 3% ne lui font pas du tout confiance, 49% d’entre eux accordent leur confiance à la police et 14% ne lui font pas du tout confiance.

Pour ce qui est de la garde nationale, 59% des répondent ont déclaré lui faire confiance. À contrario 9% ne lui font pas du tout confiance.

Elections et intentions de vote

Interrogés sur leur intention de vote, 43% des interrogés ont indiqué qu’ils comptent bien voter aux élections municipales alors que 4% n’ont pas du tout l’intention de le faire.

En matière d’information, 52% des personnes interrogées ont déclaré faire confiance aux journalistes et médias pour ce qui est des informations relatives au gouvernement et à la politique. En revanche 1% d'entre eux seulement fait confiance aux représentants du gouvernement.

Quid de la démocratie?

Les perceptions de la démocratie en Tunisie restent positives: 61% des participants de l’enquête ont affirmé qu’ils sont "assez satisfaits" par la a démocratie en Tunisie alors que 53% d’entre eux pensent que la démocratie est le meilleur régime soit le pourcentage le plus remarquable enregistré lors d’une étude de l’IRI.

Méthode de l’étude

Il est à noter que cette étude a été menée sur un panel de 1225 tunisiens âgés de 18 ans et plus sélectionnés en prenant en compte l’âge, le sexe, la région et le milieu dont ils sont issus, de façon proportionnelle. Cette étude a été menée fin mai 2016 et publiée le 13 juillet 2016.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.