Huffpost Algeria mg

FIDAREK, un soutien indéniable aux familles des personnes à mobilité réduite

Publication: Mis à jour:
A
Halit Deramchi
Imprimer

L’initiative est pour le moins à saluer. L’idée d’une entreprise, prestataire de services d’aide à la personne à domicile, a germé il y a quelques années pour voir le jour en septembre 2015.

Il s’agit de l’entreprise FIDAREK "Dans ta maison" dont la mission est d’apporter un accompagnement aux personnes à mobilité réduite.

"La prise en charge de la personne dans son environnement lui permet de garder ses repères ce qui facilite l’amélioration de son cadre de vie. Souvent cette mission est attribuée à un membre de la famille. Ce dernier devient l’aidant et dans le cas échéant, il doit ajuster sa vie en fonction de ses nouvelles responsabilités. Nous savons tous à quel point ceci peut être difficile à assumer, et même si l’aidant donne le meilleur de lui-même, il manque forcément d’expérience. Nous intervenons donc dans l’allègement de cette situation en proposant des personnes qualifiées pour toutes les tâches qui leur seront assignées", explique Halit Deramchi responsable de l’entreprise FIDAREK.

À peine 28 ans, Halit Deramchi, tente l’entreprenariat, mais pas n’importe lequel. Ailleurs on l’appelle "l’entreprenariat sociale", car son activité est vouée à régler un problème social. "La perte d’autonomie intervient à un moment ou un autre dans la vie de tout un chacun. Qu’elle soit provisoire et durable, les personnes concernées et leur entourage sont souvent désemparés face à cette situation car il n’y a pas de prise en charge adaptée dans notre pays. L’idée m’est donc venue de mettre en place FIDAREK qui apporte une aide aux personnes fragilisées mais aussi l’activité d’auxiliaires de vie comme alternative au chômage", précise Halit Deramchi.

L’interlocuteur précise que les attentes changent d’une famille à une autre. Ça peut être une femme enceinte, une personne handicapée, des parents d’enfants trisomiques ou encore une personne en convalescence. Et donc les missions des auxiliaires de vie sont différentes.


Un recrutement rigoureux

Avant de lancer l’activité de FIDAREK, Halit Deramchi a commencé par la constitution d’une base de données regroupant des profils de personnes susceptibles d’assurer la tâche d’auxiliaire de vie. "J’ai été très surpris par la réactivité des personnes. Nous avons eu des dossiers de jeunes diplômés en psychologie, des retraités infirmiers, des personnes qui ont eu à s’occuper d’un proche malade. J’ai même reçu des candidatures d’Algériens à l’étranger qui souhaitent rentrer aux pays et qui sont qualifiés pour cette mission. Que des personnes manifestent un intérêt à cette activité m’a conforté dans mon choix", souligne-t-il.

Placer une personne dans une famille est une grande responsabilité, déclare Halit Deramchi. Le CV d’un auxiliaire de vie résume ses expériences, seulement pour s’occuper d’une personne en difficulté il y a des valeurs indispensables comme l’écoute la bienveillance la compassion…etc.

Chaque postulant doit donc fournir un dossier contenant entre autres un certificat de bonne santé et un casier judiciaire et passera un entretien d’embauche afin d’identifier son potentiel.

"Aujourd’hui, je travaille régulièrement avec un groupe de personnes, ces derniers ont satisfait un bon nombre de nos clients. Le retour des familles est très important pour moi car c’est une manière d’évaluer l’auxiliaire de vie".

Avant d’être placé dans une famille, l’auxiliaire de vie signe un contrat. Il est déclaré et assuré et dispose d’un rapport détaillé des taches qu’il devra assumer.

Par contre il est à noter que les auxiliaires de vie ne prodiguent aucun soin.

L’équipe de l’entreprise FIDAREK se déplace chez le client afin d’identifier l’environnement de la famille. Dans le cas où l’auxiliaire est chargé de donner un médicament au malade, la famille doit fournir l’ordonnance du traitement et si un médicament ne figure pas dans l’ordonnance, une décharge doit être signée.

Toutes ces consignes démontrent l’importance des missions d’un auxiliaire de vie.

Quelques mois avant le lancement de FIDAREK, Halit Deramchi a créé une entreprise de taxi. Aujourd’hui ces deux entreprises sont complémentaires, le déplacement des auxiliaires de vie est assuré par le transport de l’entreprise. Le transport en véhicule est aussi proposé aux familles "à l’avenir nous souhaitons acquérir des véhicules spécialisés qui nous permettent de transporter des personnes handicapés. Actuellement nos véhicules nous permettent d’élargir notre offre en proposant des sorties pour les personnes malades" souligne-t-il.

Difficultés administratives

Halit Deramchi est le premier à avoir ouvert un registre de commerce pour une entreprise d’aide à la personne. L’inexistence de ce genre d’activité auparavant implique forcément des vides juridiques.

Il donne l’exemple du travail de nuit pour les femmes, FIDAREK place des femmes au sein de familles ou elles devront séjourner chez eux, jour et nuit.

"Pour le travail de nuit des femmes il faut obtenir des autorisations, j’ai donc déposé des demandes auprès du ministère du travail, mais pour obtenir ces autorisations il faut que les agents du ministère puissent aller sur le lieu du travail de cette femme et faire un contrôle. Seulement le lieu du travail de ces personnes est un domicile. Pour pouvoir le faire il faut être muni d’un mandat ", explique Halit Deramchi.

Dans le souci d’avoir une transparence totale avec ses clients, il précise clairement dans le contrat que des agents de contrôle peuvent à tout moment se rendre à leur domicile.

FIDAREK , aspire à développer ses activités. Halit Deramchi indique que le projet d’une maison de répit pour l’aidant verra le jour prochainement. Cette structure offrira un hébergement temporaire des personnes à mobilité réduite afin de donner du temps de répit à l’aidant.

Halit Deramchi, confie, enfin, que son expérience avec FIDAREK lui a permis d’un côté de constater à quel point l’accompagnement individualisé est demandé dans notre société et d’autre part l’importance du métier d’auxiliaire de vie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.