Huffpost Tunisie mg

Tunisie: L'augmentation de la souscription de l'Etat au capital de la BIRD vue par un spécialiste

Publication: Mis à jour:
ARP
Facebook ARP
Imprimer

ECONOMIE- Le projet de loi portant sur l'augmentation de la souscription de la Tunisie au capital de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) a été adopté par les députés de l’ARP avec 105 voix pour, 5 abstentions et 10 contre, mardi 12 juillet.

Il s’agit de l’augmentation de la participation de Tunisie moyennant la souscription de 974 actions d’une valeur de 7049909,40 dollars américains ce qui portera le droit de vote de la Tunisie de 0,06% à 0,16%.

Cette augmentation de la part de la Tunisie dans le capital de la BIRD viserait à favoriser les instances qui mettent à sa disposition des crédits et ce à l’instar de ce que font plusieurs autres pays, a annoncé le ministre de l’Investissement et de la coopération internationale Yassine Ibrahim dans une déclaration accordée à la TAP .

Contacté par la rédaction du HuffPost Tunisie, Ridha Chkoundali, professeur d’économie aux Universités tunisiennes explique que cette manœuvre est nécessaire pour l’octroi de crédits publics afin de rembourser d’anciens crédits.

"La situation de la Tunisie est critique, nous sommes tombés dans le cercle vicieux de l’endettement avec un taux d’endettement public extérieur de 53% ", a-t-il souligné.

Selon lui, l’économie tunisienne souffre d’un problème de soutenabilité. En effet, l’environnement économique n’est pas propice à l’octroi de crédits avec peu de réserves en devises provenant essentiellement des exportations qui sont en chute libre et un dinar tunisien vulnérable, d’après lui.

"L’heure est grave, il faut changer l’approche de gestion de la dette publique vers une bonne gouvernance, les directeurs généraux des entreprises publiques doivent abandonner l’approche recette et privilégier l’approche dépenses", précise-t-il. Toutefois, Ridha Chkoundali conclut qu’"avant d’accorder le budget annuel aux entreprises il faut demander à leurs gestionnaires quelles sont les dépenses exactes de l’année en cours".

Rappelons que la Tunisie avait adressé une demande officielle demande à la BIRD le 6 mars 2015, pour solliciter la prolongation des délais de l’augmentation de la souscription dans l’augmentation du capital de la Banque au 16 mars 2017.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.