Huffpost Maroc mg

Lutte contre le sida: Où en est le Maroc?

Publication: Mis à jour:
SIDA
DR
Imprimer

SANTÉ - 1,9 million. C'est le nombre d'adultes infectés chaque année par le VIH dans le monde, selon un rapport rendu public mardi 12 juillet par l'ONUSIDA, qui appelle à renforcer "de manière urgente" l'action de prévention afin d'éradiquer l'épidémie d'ici 2030.

Au Maroc, en 2015, environ 24.000 personnes vivaient avec le VIH (entre 20.000 et 28.000 selon les estimations), contre 23.000 environ en 2010. Le nombre de nouvelles personnes infectées annuellement a connu une baisse de près de 30% pendant cette période, passant de 1.800 nouveaux cas d'infection recensés en 2010 à 1.200 cas cinq ans plus tard. En 2015, environ 1.000 Marocains sont décédés de causes liées au VIH (1.300 selon la fourchette haute), et moins de 40% des personnes vivant avec le VIH étaient au courant de leur infection.

Parmi les Marocains de 15 ans et plus infectés, en 2015, 8.437 recevaient un traitement antirétroviral, soit environ 35% d'entre eux (contre 13% environ en 2010). On estime à moins de 100 le nombre d'enfants de 0 à 14 ans vivant avec le VIH au Maroc, et 89 d'entre eux recevaient un traitement antirétroviral, soit plus de 95% des enfants atteints. Par ailleurs, 171 femmes enceintes vivant avec le VIH recevaient un tel traitement.

2,5% des prostitué(e)s marocain(e)s seraient infectés

En matière de prévention, le rapport souligne les efforts fournis par le royaume qui a mené plusieurs campagnes, notamment auprès des populations vulnérables telles que les prostitué(e)s et les homosexuels. Des programmes de prévention ciblés ont ainsi été lancés auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes, à Agadir, Casablanca, Marrakech et Tanger. Ces derniers sont environ 5% à être touchés par le VIH, et plus de 50% utilisent un préservatif (sauf à Marrakech où 46% d'entre eux se protègent). Par ailleurs, plus de 50% des homosexuels ciblés ont effectué un test de dépistage pour le VIH (43% à Marrakech).

Les migrants (identifiés comme étant une "population vulnérable" au Maroc) ont aussi bénéficié d'un programme ciblé de prévention. Fin 2015, sur un nombre estimé de 30.000 migrants, plus de 10.000 ont été dépistés. Environ 300 migrants recevaient un traitement antirétroviral gratuit.

Concernant les usagers de drogues injectables, dont la transmission de maladies peut se faire via des seringues usagées, la prévalence du VIH reste modérée dans la région MENA (Moyen-Orient-Afrique du Nord), mais touche particulièrement le Maroc. Environ 8% de toxicomanes marocains seraient infectés par le virus, et ils sont moins de 50% à utiliser un préservatif.

Concernant la prévalence du VIH parmi la population carcérale, on estime entre 0,3 et 0,8% le taux de prisonniers infectés au Maroc. Enfin, 2,5% des prostitué(e)s marocain(e)s seraient infectés par le VIH. Ils sont entre 50 et 75% à utiliser un préservatif, et moins d'un(e) prostitué(e) sur deux a subi un test de dépistage pour le VIH.

Toujours selon le rapport, le Maroc a reçu, en 2013, environ 10,3 millions de dollars d'aides internationales pour la lutte contre le sida et a déboursé 9,9 millions de dollars de financement public. D'ici 2018, le Maroc espère que les financements nationaux couvriront 70% du programme de lutte.

Dans la région MENA, en 2015, environ 230.000 personnes (les chiffres oscillent entre 160.000 et 330.000) adultes et enfants vivaient avec le VIH, ce qui en fait la région la moins touchée au monde. Plus de 90% des personnes infectées par le virus dans la région se concentrent dans six pays: 75% vivent en Iran, au Soudan et en Somalie, 20% au Maroc, en Egypte et à Djibouti.

Entre 2010 et 2015, le nombre de personnes infectées aurait connu une augmentation de 4%, passant d'environ 20.000 nouvelles personnes infectées en 2010 à 21.000 en 2015. Cette augmentation concerne davantage les hommes. Environ 95% des nouvelles infections en 2015 ont eu lieu dans cinq pays seulement: l'Iran, le Soudan, la Somalie, l'Egypte, le Maroc et le Yémen.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
7 choses apprises sur le VIH en 2013
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction