Huffpost Algeria mg

Le juge d'instruction ordonne la mise en liberté du général Benhadid pour motifs de santé

Publication: Mis à jour:
SANS TITRE
Capture d'écran
Imprimer

Le juge d’instruction vient d'ordonner la mise en liberté du Général Benhadid en détention préventive depuis le mois d'octobre dernier pour Motifs de sante. une information annoncée par la télévision privée Ennahar.

Des membres de sa famille ont pu lui parler par téléphone et ont confirmé l'information. La mise en liberté du général Benhadid met ainsi fin à 9 mois et 11 jours de détention préventive.

Le général à la retraite avait été arrêté par la Gendarmerie nationale le 30 septembre dernier, et mis sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, suite aux deux entretiens qu’il avait accordé respectivement à la webradio Radio M et à la chaîne de télévision El Magharibia. Il est poursuivi pour "démoralisation de l'armée".

La demande de liberté provisoire pour le général Hocine Benhadid a été rejeté à maintes reprise avant que son collectif de défense n'alerte sur la dégradation de son état santé et d'en rendre responsable, à titre personnel, le ministre de la justice.

Le 11 mars dernier, M. Benhadid avait mis fin à une grève de la faim entamée le 16 février 2016 pour réclamer le droit d’être jugé et d’être transféré dans un établissement hospitalier.

Dès le début de cette affaire, les avocats du général Benhadid ont réclamé sa libération en arguant que son affaire ne justifie pas son placement en détention provisoire à la prison d’El Harrach. Tous les éléments étaient réunis pour que sa mise sous contrôle judiciaire soit amplement suffisante.

LIRE AUSSI:Affaire Benhadid : silence radio des militaires, des politiques et des médias

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.