Huffpost Maroc mg

Kenneth Sorensen, le djihadiste danois qui recrutait des Marocains à Melilla

Publication: Mis à jour:
MELILLA
Kenneth Sorensen, le djihadiste danois qui recrutait des Marocains à Melilla | DR
Imprimer

MELILLA - Rien ne destinait Kenneth Sorensen à rejoindre les rangs d'un groupe terroriste. Et pourtant, c'est en Syrie que ce jeune homme est mort en combattant pour Al Qaeda. Avant de décéder, Sorensen était venu à Melilla où il s'était occupé de mettre en place un réseau visant à recruter dans l'enclave espagnole et dans le nord du Maroc des candidats au djihad, rapporte le quotidien espagnol El Mundo qui a mené l'enquête.

Né en 1983, Sorensen est rapidement orphelin. Sa mère part quand il a deux ans, et son père meurt d'une overdose, il est alors âgé d'à peine cinq ans. Il est recueilli par son oncle qui l'élève comme son propre fils. En 2001, Sorensen commence à s'intéresser à l'islam suite aux attentats du 11 septembre. Sa radicalisation commence l'année suivante lorsqu'il se révolte suite à l'envoi de troupe danoises pour combattre en Afghanistan.

Il s'envole vers le Proche-Orient et se retrouve emprisonné en 2006 au Yémen. Il est accusé de faire partie d'un réseau qui livre des armes en Somalie. C'est là qu'il rencontre des djihadistes influents. Kenneth Sorensen choisit le nom de Abu Aissa al Dinmarki. Une fois libéré au bout de deux mois, le Danois rejoint son pays natal et effectue un nouveau voyage en Egypte afin de parfaire son arabe.

L'arrivée de Sorensen à Melilla correspond au début de la création de cellules terroristes cherchant à utiliser des méthodes violentes. Entouré d'un petit groupe, il met en relation la cellule terroriste de l'enclave espagnole avec les djihadistes présents au Danemark afin de bénéficier d'un soutien économique. Des sociétés danoises fictives, gérées par des djihadistes danois et marocains, auraient ainsi été créées afin d'amasser de l'argent pour l'envoi de candidats au djihad.

En 2010, Sorensen et les autres membres de son groupe créent des sites Internet destinés à faire leur propagande, comme Sharia4Spain ("La sharia pour l'Espagne"). L'influence du Danois s'étend au-delà de Melilla, jusqu'à Nador, et certains Marocains se rendent dans le territoire espagnol pour fréquenter la même mosquée qu'"Al Dinmarki".

Il rejoint ensuite la Syrie où il combat dans les rangs de la brigade Muhayirin, celle des combattants étrangers, qui appartient au groupe Jahbat Al Nusrah, lui même dépendant d'Al Qaeda. Il meut au combat le 3 mars 2013.

LIRE AUSSI:
Close
Qu'est-ce que Daech?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée