Huffpost Tunisie mg

Pour une universitaire d'Al Azhar les musulmans peuvent violer des non musulmanes en temps de guerre (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Lors d’une émission religieuse qui passe sur la chaine égyptienne Al Hayat, Dr Souad Ibrahim Salah, enseignante chercheur à l’Université d’Al Azhar affirme qu’il est permis aux musulmans en temps de guerre de violer des "non musulmanes".

En effet, cette ex doyenne de la faculté des sciences islamiques dite "spécialiste" des femmes en jurisprudence musulmane explique qu’en cas de guerre les musulmans peuvent avoir des rapports même forcés avec les non musulmanes et glorifie l’acte en le qualifiant de "triomphe". Plus encore, elle cite comme exemple le cas d’une guerre entre l’Égypte et Israël: "Si l’Égypte triomphe lors de la guerre, les Égyptiens pourraient violer les israéliennes, c’est leur droit" précise-t-elle.

La vidéo en question a été partagée par l’écrivain égyptien Sameh Asker, chercheur et historien qui n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur Souad Salah en appuyant ses dires par des versets coraniques de Sourat Al Nisaa dont le verset 25.

L’écrivain ne s’arrête pas là et continue à fustiger l’enseignante qu’il accuse d’être de ceux qui ont façonné la pensée de Daech.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.