Huffpost Maroc mg

Réforme des retraites: Les syndicats ne décolèrent pas

Publication: Mis à jour:
CNARR
Réforme des retraites: Les syndicats ne décolèrent pas | facebook.com/CNARR.contrereformeretraite
Imprimer

MANIFESTATION - Quelques jours après l'adoption des quatre projets de lois relatives à la réforme des retraites par la Chambre des conseillers, et à la veille de leur examen par la Chambre des représentants, les syndicalistes ne décolèrent pas.

Et c'est dans un contexte où le débat social est plus que jamais crispé que les syndicats ont répondu à l'appel de la Coordination nationale contre la réforme des retraites (CNARR) à se réunir devant le parlement le dimanche 10 Juillet, et ce afin de manifester de "manière préventive" pour l'annulation de la réforme portée par le gouvernement Benkirane.

Cette manifestation, "la première d'une séries d'autres", selon Rachid Boukoury, membre de la commission nationale de la coordination, a réuni différents corps de métier de la fonction publique. Les manifestants ont brandi divers slogans qui rejetaient les points phares de la réforme.

L'UNAM (Union nationale des administrateurs marocains) a demandé le "retrait immédiat de l'augmentation de l'âge de la retraite à 63 ans", tandis qu'une coordination locale à Taourirt a appelé au "retrait des retraites et pensions des députés et ministres".

Les manifestants ont dit refuser toute réforme "jusqu'à ce que les 'corrompus' soient traduits en justice", en rappelant "les obligations que l'Etat se doit de tenir envers la caisse des retraites et ce depuis sa fondation".

La Chambre des représentants, et notamment le PJDiste Saïd Khaïroun, président de la commission des finances et du développement économique à la chambre des représentants, se saisissent là d'un dossier épineux, puisque c'est le mardi 12 Juillet que la commission commencera l'étude des textes de lois relatifs à la réforme des retraites.

L'examen des projets devrait "être mené rapidement, si l'on s'en tient au désir de la commission d'en finir au plus vite de l'étude de ces projets de lois", selon une source parlementaire de l'opposition

Après un bras de fer qui aura duré plusieurs mois, et qui a opposé gouvernement et syndicats, les projets de lois relatives à la réforme des retraites ont été adoptés mardi 28 juin à la Chambre des conseillers, lors d'une séance plénière dédiée au vote des textes de lois.

La réforme des retraites prévoit de relever l’âge de départ à la retraite à 63 ans en 2019, au lieu de 60 ans actuellement. Cette mesure sera appliquée de manière graduelle, et les salariés du public qui auront atteint 61 ans en 2017 pourront prendre leur retraites, puis ceux ayant 62 ans en 2018 et enfin les fonctionnaires âgés de 63 ans en 2019. Les cotisations des fonctionnaires à la Caisse marocaine des retraites seront, par ailleurs, revues à la hausse, et passeront de 20% à 24%.

LIRE AUSSI:
Close
Les syndicats marocains manifestent pour défendre les droits des travailleurs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée