Huffpost Maroc mg

Des voleurs utilisent Pokémon Go pour cibler leurs victimes

Publication: Mis à jour:
POKEMON GO
Pokemon Go is displayed on a cell phone in Los Angeles on Friday, July 8, 2016. Just days after being made available in the U.S., the mobile game Pokemon Go has jumped to become the top-grossing app in the App Store. And players have reported wiping out in a variety of ways as they wander the real world, eyes glued to their smartphone screens, in search of digital monsters. (AP Photo/Richard Vogel) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

FAITS DIVERS - L'application Pokémon Go n'est pas encore arrivée officiellement en France, mais avec son lancement en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis, les buzz et à-côté ne manquent pas. Ces derniers jours, le jeu qui propose d'attraper des Pokémon dans "la vraie vie" a même donné de mauvaises idées à des délinquants qui s'en servent pour cibler leurs prochaines victimes.

Un groupe de quatre malfrats du Missouri a ainsi commis plusieurs vols à main armée dans les villes de Saint-Louis et Saint-Charles. La police a publié un message sur Facebook pour avertir les amateurs du jeu vidéo dans cette région.


Après avoir expliqué que quatre suspects avaient été arrêtés, armés, dans une BMW, les forces de l'ordre appellent à la vigilance.

"Beaucoup d'entre vous ont entendu parler de Pokémon Go, mais pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un type de jeu avec géolocalisation où vous trouvez et capturez des Pokémons à divers endroits. Si vous utilisez cette application (ou des similaires) ou si vous avez des enfants qui y jouent, nous vous demandons, s'il-vous-plaît, de faire attention si vous prévenez des étrangers de votre future localisation."

La police explique que les voleurs auraient réussi à attirer les victimes grâce à une balise Poke Stop, ces balises du jeu vers lesquelles les dresseurs Pokémon se ruent pour y récupérer différents des items (des pokeballs, des potions, et autres). Celles-ci auraient attiré les joueurs dans des endroits isolés où les bandits les attendaient.

Une histoire qui n'est pas sans rappeler la cout-métrage choc sur les dangers de l'appli "Périscope" dans laquelle une jeune femme est victime d'un viol en direct après avoir été retrouvée par le personnage principal via le service de géolocalisation.

Toujours aux États-Unis, la police de Duvall (dans l'État de Washington) a également tenu à poster un message sur Facebook pour demander aux joueurs de ne pas s'amuser près de leur département. Certains dresseeurs Pokémon seraient aller jusqu'à se cacher dans des buissons, dans la pénombre. Une situation jugée dangereuse pour ces derniers comme pour les officiers, "particulièrement en ces moments tendus".


LIRE AUSSI: Il transforme un tatouage Pokemon raté de la meilleure façon possible (PHOTO)