Huffpost Algeria mg

Recrutement: faute de joueurs étrangers, les clubs se rabattent sur les Franco-algériens

Publication: Mis à jour:
13600086_1755269738081252_5568824431436365133_N
Facebook/usma
Imprimer

La décision prise par la Fédération algérienne de football (FAF) d'interdire le recrutement des joueurs étrangers, a poussé les clubs de la Ligue 1 à se rabattre sur la piste des Franco-Algériens, une manière de contourner une loi loin de faire l'unanimité sur la scène footballistique nationale.

La "palme" du nombre record de joueurs franco-algériens recrutés cet été revient à l'USM Alger, qui a engagé pas moins de six éléments: Ziri Hammar (JS Saoura), Taoufik Zeghdane (MC Alger), Mohamed Benyahia (MC Oran) ainsi que Rafik Bouderbal, Khaled Abel et Réda Bellahcen, venus des divisions inférieures en France.

Le MO Béjaïa, engagé en phase de poules de la Coupe de la Confédération (CAF), n'est pas en reste puisqu'il a engagé jusque-là trois joueurs: le défenseur Ammar Benmelouka, le milieu offensif Youcef Touati et Kamel Yesli qui avait porté les couleurs de la JS Kabylie.

Le MC Oran, qui a connu un véritable remue-ménage au sein de son effectif, a recruté deux bi-nationaux, à savoir les défenseurs Adel Gfaïti et Mohamed Réda Hlaïmia.

D'autres clubs se sont contentés d'un ou de deux joueurs, à l'image de l'USM Harrach qui a engagé deux gardiens de but, en l'occurrence Yazid Mokhfi et Axel Sahli.

Le bureau fédéral de la FAF, lors de sa réunion du 25 juillet 2015, avait décidé d'interdire le recrutement des joueurs étrangers par les clubs professionnels à partir du dernier mercato d'hiver.

L'instance fédérale avait justifié cette décision par les "difficultés financières et l'impossibilité d'obtenir des devises légalement pour payer les salaires et autres indemnités de formation et de solidarité des joueurs étrangers".

Les joueurs disposant encore d'un contrat pourront jouer jusqu'à la fin de leur engagement avec leur club.

Ghislain et Manucho, l'exception

Si le transfert des joueurs étrangers est interdit par l'instance fédérale, leur arrivée à titre de prêt en provenance de clubs algériens est, en revanche, autorisée comme c'est le cas des deux attaquants ivoiriens Ghislain Guessan (ex-RC Arbaâ) et Kouadio Manucho (ex-USM Alger).

Ces deux éléments ont fait l'objet d'un prêt pour une saison respectivement à l'USMA et au MC Oran.

"Le transfert des joueurs étrangers dont le contrat est en cours est autorisé. Ghislain, dont le club d'origine a été relégué en Ligue 2 ne peut pas jouer dans cette division mais dispose encore d'une année de contrat avec le RCA qui a décidé de le prêter à l'USMA", avait expliqué récemment à l'APS le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud Kerbadj.

Comme conséquences de la décision d'interdire le recrutement des étrangers, le Libyen Mohamed Zaâbiya (MCO), co-meilleur buteur la saison dernière, le Camerounais Gil N'gomo (CR Belouizdad), le Malgache Paulin Voavy (CS Constantine) et le Mauritanien Khalil Ahmed Moulay (CSC) ont été contraints de quitter le championnat de Ligue 1 après la fin de leurs contrats respectifs.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.