Huffpost Algeria mg

En Egypte, une "Madame foot" perce dans un univers masculin

Publication: Mis à jour:
MADAME FOOT
AFP
Imprimer

Après avoir soigné la dent d'un patient, désinfecté ses mains et son matériel, Manar Sarhan est prête pour analyser le match de l'Euro sur le plateau d'une chaîne de télévision, une première pour une femme en Egypte.

"J'ai choisi la carrière de dentiste par raison, mais le football est ma vraie passion", confie-t-elle à l'AFP dans les locaux d'une clinique privée où elle travaille au Caire. "J'ai essayé de jouer au football mais je n'ai pas pu, alors je me rattrape en tant qu'analyste", explique-t-elle.

Dans un univers monopolisé par les hommes, souvent joueurs à la retraite, cette jeune femme de 27 ans rejoint chaque semaine les studios de la chaîne privée égyptienne CBC pour décortiquer les matches de foot européens, et depuis juin, ceux de l'Euro.

Manar Sarhan a commencé par travailler bénévolement pour le site internet de son équipe fétiche, Zamalek, avant d'écrire pour le journal indépendant al-Masry al-Youm et un site internet spécialisé populaire en Egypte, Fil Goal.

Son travail a ensuite été repéré par les grandes chaînes satellitaires.

Dentiste le jour, la jeune femme garde ses soirées libres pour suivre les matches et les dernières nouvelles du milieu.

Si son métier de dentiste est respecté par les Egyptiens, il n'a pas été facile pour elle de s'adonner à sa passion.

"Le milieu est déjà difficile d'accès pour les jeunes hommes, alors imaginez pour les filles!", lance la jeune femme, qui a tapissé sa chambre de posters de joueurs égyptiens et européens.

"On se moquait de moi au début, on me disait que la place de la femme était à la cuisine", raconte-t-elle. Ses dizaines de milliers d'abonnés sur Twitter semblent indiquer le contraire.

"Professionnelle"

Les grands clubs européens sont très suivis en Egypte et Manar Sarhan s'est avérée une experte en la matière.

"Je regarde toujours un match deux fois avant de rendre une analyse complète", dit-elle.

Pour Ibrahim Fayek, présentateur sur CBC, "Manar a prouvé qu'elle était une professionnelle. Elle connaît très bien le football et livre des analyses originales". "Ses explications tactiques m'ont beaucoup surpris", ajoute-t-il.

S'il admet qu'accueillir "une femme et une dentiste" sur le plateau pour analyser les matches était "très étrange" au départ, M. Fayek dit aujourd'hui faire tout son possible pour garder la jeune femme dans son équipe, tant elle est courtisée par la concurrence.

Grande fan de l'ancien joueur français Zinédine Zidane et du Real Madrid, Manar Sarhan a appris l'espagnol pour pouvoir suivre de près son équipe favorite et le championnat d'Espagne.

Elle s'intéresse même aux compétitions espagnoles de jeunes et aux clubs méconnus pour repérer les futurs talents.

Elle veut maintenant commencer à apprendre l'italien et le portugais pour suivre les nouvelles d'autres championnats européens.

"Manar adore le football depuis son enfance. J'ai voulu qu'elle continue ses études dans sa profession (de dentiste), mais aujourd'hui elle est heureuse comme analyste", raconte non sans fierté sa mère Magda al-Hawary.

L'horizon de Manar Sarhan dépasse les frontières égyptiennes et la jeune femme se projette vers l'Europe.

"Mon rêve est de pouvoir travailler dans le domaine du foot européen, en Espagne même, de devenir internationale...", confie-t-elle.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.