Huffpost Maroc mg

Le djihadiste belgo-marocain Mohamed Abrini veut être jugé en Belgique

Publication: Mis à jour:
MOHAMED ABRINI
Le djihadiste belgo-marocain Mohamed Abrini veut être jugé en Belgique | DR
Imprimer

JUSTICE- Le djihadiste belgo-marocain Mohamed Abrini, complice présumé de Salah Abdeslam et accompagnateur du commando de l’aéroport de Zaventem en Belgique, a exprimé son intention de se faire juger en Belgique.

Dans une interview accordée au site d’informations belge La Dernière Heure, son avocat a tenté de motiver ses raisons pour la tenue de son procès en Belgique. “Je distingue deux cas de figure. Pour les inculpés concernés par les faits commis en France, il semble normal que la justice soit rendue en France“, a fait savoir Me Stanislas Eskenazi.

Il ajoute que “pour les personnes soupçonnées d’être impliquées tant en Belgique et en France, et quand la plupart de l’instruction est réalisée en Belgique, il me semble relever d’une bonne administration de la justice que la France dénonce les faits à la Belgique et qu’ils soient jugés ici“. L’avocat estime “qu’un degré de participation plus important est reproché“ à son client en Belgique qu’en France.

Concours d'infraction

Pour lui, si "Mohamed Abrini est jugé en France, il devra ensuite être jugé pour les faits belges. Or, tant la France que la Belgique connaissent les règles du concours d’infraction qui auront pour conséquence que la seconde décision tienne compte de la peine prononcée par la première juridiction amenée à statuer“.

Me Stanislas Eskenazi fait aussi valoir qu’un procès en Belgique, n’empêchera pas les familles en France d’avoir des réponses. “Qu’est-ce qu’un grand procès en France aurait à apporter ?", s’interroge son avocat. “Des réponses, c’est ce que tout le monde espère. Les parties civiles sont en droit de les recevoir. Mais elles pourraient tout autant les recevoir dans un procès belge. Cela n’empêche pas que M. Abrini soit prêté à la France pour le procès mais qu’il soit jugé en Belgique pour les faits français,“ répond-t-il.

Mohamed Abrini avait été interpellé le 8 avril dernier à Anderlecht en Belgique après une cavale de plusieurs mois en compagnie de Salah Abdeslam, seuls survivants des terroristes des attentats de Paris qui ont fait 130 morts en novembre 2016. Son implication présumée lui vaut aujourd’hui un mandat européen délivré à son encontre par les autorités françaises.

Le djihadiste de 31 ans s’est révélé par la suite être “l’homme au chapeau“ qui accompagnait le commando de terroristes de l’aéroport de Zaventem, à Bruxelles, qui se sont fait exploser le 22 mars, tuant 32 personnes. Depuis son arrestation, Mohamed Abrini est incarcéré en Belgique dans l’attente d’un procès.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Qu'est-ce que l'Etat islamique?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction