Huffpost Maroc mg

Le Maroc et le Qatar veulent collaborer dans le secteur des énergies

Publication: Mis à jour:
PETROLE MAROC
DR
Imprimer

ÉNERGIES - Le Qatar veut positionner dans le secteur des énergies au Maroc. Un mémorandum d’entente dans les secteurs du pétrole, du gaz, de l’électricité, des énergies renouvelables, signé en avril dernier entre les deux pays, a été approuvé mardi 5 juillet en Conseil de gouvernement.

Paraphé à Doha, le document vise à faire du Qatar un partenaire d’investissement dans les projets énergétiques au Maroc, pour l’approvisionnement en pétrole et plus particulèrement la livraison de gaz naturel liquéfié.

La signature de ce mémorandum, puis son approbation par le gouvernement, constitue un pas de plus pour le Maroc afin de réduire de sa dépendance du gaz algérien. Le royaume est actuellement approvisionné via un contrat de fourniture de gaz signé en juillet 2011 entre l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) et la Sonatrach, la société publique pétrolière de l’Algérie.

Pour réduire sa dépendance au gaz algérien, le Maroc a lancé un vaste plan national de développement du gaz naturel liquéfié, destiné à porter à un taux situé entre 10 et 30% la part de gaz naturel dans le mix énergétique. Pour ce faire, le royaume envisage de se faire livrer entre 3 et 5 milliards de mètres cubes de gaz sur un terminal méthanier devant être construit à Jorf Lasfar près d’El Jadida.

Pour la fourniture du gaz, le Maroc compte bien diversifier ses partenaires afin de pouvoir négocier au mieux ses contrats d’approvisionnement. Aujourd'hui, le Qatar, qui est l'un des principaux producteurs de gaz naturel liquéfié, s'ajoute à la liste des fournisseurs potentiels que sont les Etats-Unis et la Russie.

LIRE AUSSI: