Huffpost Maroc mg

Les lois sur la réforme des retraites seront-elles amendées par la première chambre?

Publication: Mis à jour:
PARLEMENT MAROC
Vers une adoption rapide des lois sur la réforme des retraites? | DR
Imprimer

PARLEMENT - Adoptés par la Chambre des conseillers le 28 juin, les quatre projets de lois relatives à la réforme des retraite, déposés récemment à la Chambre des représentants, y seront étudiés à partir du 12 juillet.

Les quatre projets de loi réformant le système des retraites seront présentés partir de 16h devant la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants, présidée par le PJDiste Said Khaïroun. L'examen des projets de lois devrait commencer dès le lendemain, le 13 juillet, et devrait "être mené rapidement, si l'on s'en tient au désir de la commission d'en finir au plus vite de l'étude de ces projets de lois", selon une source parlementaire de l'opposition.

Toujours selon notre source, il est possible que la Commission des finances à la première chambre n'amende pas les projets de lois, afin d'éviter leur renvoi à la Chambre des conseillers pour une seconde lecture, ce qui aurait potentiellement pour effet "de pousser les syndicats à réessayer de bloquer l'étude des projets de lois, et ferait tarder leur adoption", ajoute notre source, qui insiste sur "la volonté du gouvernement de faire adopter ces lois dans les plus brefs délais."

Un bras de fer syndicats vs gouvernement

Après un bras de fer qui aura duré plusieurs mois, et qui a opposé gouvernement et syndicats, les projets de lois relatives à la réforme des retraites ont été adoptés mardi 28 juin à la Chambre des conseillers, lors d'une séance plénière dédiée au vote des textes de lois.

Un jour plus tôt, le pack de projets de lois réformant le système des retraites a été adopté par la Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers, au grand dam des conseillers de l'Union marocaine du travail (UMT) et de la Confédération démocratique du travail (CDT), qui sont parvenus à convaincre les parlementaires de la deuxième chambre de signer une pétition pour constituer une commission d'enquête chargée d'examiner la situation de la Caisse marocaine des retraites (CMR).

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les syndicats marocains manifestent pour défendre les droits des travailleurs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction