Huffpost Maroc mg

Elections législatives 2016: Dernier délai le 8 août pour s'inscrire sur les listes électorales

Publication: Mis à jour:
ELECTIONS
DR
Imprimer

ELECTIONS - Pour voter lors des élections législatives de 2016, prévues le 7 octobre prochain, il faut s'inscrire sur les listes électorales générales. Et le dernier délai pour le faire a été fixé au 08 août, indique dimanche soir dans un communiqué le ministre de l'Intérieur, au lendemain de la publication au Bulletin officiel, jeudi 7 juillet, de la loi N 02.16 relative aux listes électorales générales.

Dans le détail, les citoyennes et citoyens non encore inscrits sur les listes électorales générales et remplissant toutes les conditions légales requises, doivent ainsi présenter leurs demandes d’inscription directement auprès des bureaux des autorités administratives locales les plus proches ou via le site web consacré aux listes des élections générales.

C'est le cas aussi pour ceux qui doivent effectuer un transfert d’inscription sur les listes électorales générales. En effet, le ministère de l'Intérieur appelle les électrices et des électeurs qui ont changé leur lieu de résidence d'une commune à une autre, d'un arrondissement à un autre, ou d'une circonscription électorale à une autre relevant de la même commune, à demander le transfert de leur inscription vers le lieu où ils résident actuellement. Le délai et la procédure à suivre sont les mêmes que pour les inscriptions.

En mars dernier, le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad avait présenté un projet de loi amendant la a loi 57-11 relative aux listes électorales générales. L'objectif étant de donner plus de clarté au processus d'arrêt des listes, concernant la fixation de la date définitive pour déposer les demandes d'inscription et de transfert d'inscriptions, les périodes consacrées à l'examen de ces demandes, la publication des résultats des délibérations des commissions administratives, les notifications relatives aux décisions de rejet ou de radiation, les cas de contentieux, l'examen des recours par les tribunaux ainsi que l'arrêt définitif des listes électorales qui seront soumis aux bureaux de vote.

En substance, l'approche suivie dans l'élaboration de ce texte porte sur le mode d'arrêt de l'électorat avec la possibilité donnée aux nouveaux inscrits désirant se porter candidats de composer leurs dossiers de candidature et de le déposer dans le délai légal.

Il s'agit également de garantir un fondement juridique aux personnes qui se sont vu refuser leurs demandes d'inscription pour qu'ils puissent engager des recours, si besoin en est.

Pour ce faire, le projet de loi définit à 46 jours maximum de la date du scrutin (au lieu de 15 jours actuellement) le délai auquel prend fin la période de présentation des demandes d'inscription et de réinscription sur les listes électorales.

Toujours est-il que l'obligation d'être inscrit sur les listes électorales afin de voter est parfois critiqué par certains partis politiques. En février dernier, l'Istiqlal avait demandé la suppression des listes électorales et leur remplacement par le registre des CIN. Le ministre de l'Intérieur avait alors répondu que ce remplacement serait difficile à mettre en place.

LIRE AUSSI:
Close
De A à X : Un abécédaire électoral
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée