Huffpost Algeria mg

Alger: lancement du programme de réparation de plus de 700 ascenseurs d'immeubles anciens

Publication: Mis à jour:
VIEUXASCENEUR
DR
Imprimer

Un programme de réparation de plus de 700 ascenseurs des immeubles anciens du centre de la capitale a été lancé, ont annoncé les services de la wilaya. Huit (8) ascenseurs de bâtiments sis à la rue Larbi Ben M'hidi ont déjà été remis en marche, rajoute-t-on.

La wilaya d'Alger a dégagé un budget initial de 100 milliards de centimes pour remettre en marche ces 788 ascenseurs en panne depuis plusieurs années, selon Maachouk Mohamed, conseiller du wali d'Alger.

Ce budget est mobilisé par la wilaya à travers le Fonds spécial pour la réhabilitation du parc immobilier des communes de Alger, dont les recettes sont constituées par "l'apport des communes "riches" et le produit de la taxe d'habitation". Cette enveloppe est gérée par la Direction de l'aménagement et de la restructuration des quartiers de la wilaya d'Alger.

Le budget a été affecté, dans un premier temps, à la remise en marche de 168 ascenseurs sur un total de 788 ascenseurs en panne. La priorité a été accordée par les services concernés aux immeubles de plus de neuf (9) étages, a souligné le responsables. Il a souligné que les 8 ascenseurs remis en fonction se trouvent dans des immeubles de ce type.

Indépendamment des ascenseurs des bâtiments AADL, la wilaya d'Alger compte 882 ascenseurs en panne, répartis sur huit (8) circonscriptions administratives, soit 24 communes, a précisé M. Maachouk, ajoutant que 34 ascenseurs étaient fonctionnels à Alger.

L'intervenant a, par ailleurs, indiqué que les services concernés de la wilaya d'Alger avaient désigné, il y a six mois de cela, des comités de quartier pour superviser la gestion des ascenseurs remis en marche.

Les présidents des comités de quartier ont également été chargés de collecter les fonds pour régler la facture de consommation d'électricité, dans la mesure où ils se sont engagés à inscrire les compteurs des ascenseurs en leur nom.

M. Maachouk a reconnu que la réparation des ascenseurs dans la capitale prendra le temps qu'il faudra car, a-t-il dit, l'Entreprise nationale d'ascenseurs (ENASC) qui est chargée de l'opération ne pourra pas répondre seule à la forte demande.

Il a, à cet égard, souligné l'importance de la participation de micro-entreprises au projet de remise en marche des ascenseurs pour appuyer l'entreprise publique.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
La Casbah d'Alger
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction