Huffpost Tunisie mg

Tourisme: Sécurité renforcée dans les zones touristiques pour la saison qui débute

Publication: Mis à jour:
TUNISIA TOURISM
Tourist police members patrol at the beachside of El Ksar hotel in Sousse, Tunisia June 26, 2016. REUTERS/ Zohra Bensemra | Zohra Bensemra / Reuters
Imprimer

Les zones touristiques sont entièrement sécurisées et toutes les mesures et procédures nécessaires ont été prises, a affirmé, lundi, Kamel Hadj Ali, directeur général de la sécurité touristique au ministère de l'Intérieur dans une déclaration citée par la TAP.

Le dispositif de sécurité touristique a été renforcé par le déploiement de 1500 policiers autour des entrées et alentours des hôtels pour parer à d’éventuelles menaces terroristes ou criminelles, a-t-il dit.

Le système de sécurité touristique est un "système global" regroupant toutes les directions générales de la police et de la Garde nationale. Ces unités collaborent entre elles, de manière quasi quotidienne, en coordination avec l'administration centrale à travers l'installation de points de contrôle, l'inspection des entrées des zones touristiques et la sécurisation des côtes.

Le système de sécurisation des côtes précisément des balades touristiques en mer a été renforcé à la suite des attaques terroristes survenues en 2015 au Bardo et à Sousse, a-t-il dit.

Le système de sécurité prévoit également l’escorte des groupes touristiques à leur arrivée en Tunisie dans les aéroports et les ports en empruntant des circuits sécurisés, conformément aux programmes préétablis jusqu’à leurs hôtels, a-t-il assuré.

Dans les régions du Sahara, les unités de l'Armée et de la Garde nationales sont déployées dans les évènements sportifs tels que les Rallyes internationaux et les excursions organisées ainsi que dans les évènements culturels.

En 2015, au moins 777 opérations de contrôle ont été effectuées essentiellement dans les hôtels et restaurants touristiques. Le système de surveillance électronique a été aussi inspecté et plusieurs opérations blanches ont été menées par les brigades de la sécurité touristique des hôtels.

Par ailleurs, une commission centrale mixte et des commissions régionales dans tous les gouvernorats ont été créées pour s'assurer du bon déroulement et de la mise en application des procédures d'auto-sécurisation des institutions et établissements touristiques.

La commission mixte est composée de représentants des ministères de l'Intérieur, du Tourisme et de la Culture. Ses travaux ont donné lieu à la signature de deux circulaires entre les ministères de l'Intérieur et du Tourisme portant sur le renforcement de l'auto-sécurisation des institutions touristiques, la mise en application des mesures de sécurisation des excursions touristiques et les moyens de transport touristique, selon un document du ministère de l'Intérieur.

Une troisième circulaire à signer par les ministères de l'Intérieur, de la Culture et du Tourisme est en cours d’élaboration concernant le renforcement de la sécurité dans les musées, les sites archéologiques et les monuments touristiques.

Ces trois ministères préparent également une 4e circulaire portant sur la révision de la loi sur le système d'auto-sécurisation des centres d'animation touristique et les activités de distraction maritime.

Un tourisme à relancer

Pour la ministre du Tourisme les indicateurs pour la saison touristique estivale sont bons, même si elle juge "prématuré" d'annoncer des données chiffrées ou de procéder à une évaluation avait-elle déclaré à l'AFP.

D'après la Banque centrale, la chute des recettes touristiques au premier trimestre a atteint 51,7% par rapport à la même période en 2015, à 282 millions de dinars

Sur les marchés traditionnels européens, la situation reste toutefois morose.

En France, selon le baromètre Atout France/Syndicat des agents de voyages (Snav), les réservations pour la Tunisie étaient en baisse de 56% sur un an en janvier.

Le géant TUI France a en conséquence drastiquement réduit pour cet été ses destinations "non-européennes" (principalement Tunisie, Maroc et Turquie), qui ne représentent désormais que 15% de son offre contre 45% un an plus tôt.

Voulant diversifier son marché, la Tunisie a misé sur le marché russe mais aussi sur le marché local et régional. Ainsi c'est 500.000 touristes russes qui sont attendus cet été selon les prévisions , en plus d'un million de touristes algériens estiment les autorités.

Avant la révolution de 2011, le nombre annuel de visiteurs avait atteint près de sept millions, avec un secteur touristique représentant quelque 7% du PIB.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.