Huffpost Maroc mg

Abus des écoles privées: Pourquoi le ministère ne réglemente pas les prix?

Publication: Mis à jour:
SALLE DE CLASSE
DR
Imprimer

ÉDUCATION - Il n'y aucune base légale autorisant le ministère de l’Éducation nationale à contrôler les tarifs appliqués par les établissements d'enseignement privé. C'est ce qu'a affirmé, mardi à Rabat, le ministre délégué auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle, Khalid Berjaoui.

Intervenant à la Chambre des représentants, dans le cadre de la séance hebdomadaire des questions orales, le ministre a indiqué que les tarifs appliqués par les établissements d'enseignement privé sont "soumis au principe de l'offre et de la demande selon la qualité des services présentés", et qu'en l'absence de cadre juridique autorisant le ministère de l'Education à contrôler les tarifs, les écoles privées disposent de la liberté de fixer les prix qu'elles souhaitent.

Le ministère sommé de réglementer les prix

Nombre de parents d'élèves et d'associations montent régulièrement au créneau pour demander au ministère de l'Education d'intervenir afin de réglementer les tarifs, d'autant que certains établissements privés augmentent, au début de l'année scolaire, les frais d'inscription et de scolarisation sans prévenir les parents d'élèves. Au grand dam des parents d'élèves, la loi N°06-00 formant statut de l'enseignement scolaire privé ne donne pas le droit au ministère de déterminer ou de réguler les prix pratiqués.

Les critiques formulées par les parents d'élèves envers les établissements scolaires qui augmentent leurs tarifs sans prévenir a poussé le département de l'Education a adresser, en 2014, une circulaire afin d'exiger des écoles privées d’afficher les prix de chaque prestation de manière visible au sein de l’école. De plus, elle réitère le droit des parents d’élèves d’exiger un reçu qui mentionne clairement chaque prestation et les prix pratiqués. Mais cela ne règle pas le problème des prix excessifs de certaines écoles privées.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les universités privées marocaines
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction