Huffpost Maroc mg

A Marrakech, une entreprise transforme des déchets solides en électricité

Publication: Mis à jour:
PEPS MAROC
A Marrakech, une entreprise transforme des déchets solides en électricité | facebook.com/pepsmaroc
Imprimer

ÉCOLOGIE - L'heure est aux initiatives environnementales. Alors que la polémique sur l'importation de 2.500 tonnes de déchets d'Italie continue d'enfler, une entreprise basée à Marrakech utilise elle aussi des déchets, mais cette fois pour la bonne cause. PEPS (Pour et par le soleil), c'est le nom d'une filière du groupe industriel “Imperium Holding”, implantée dans la ville ocre, et qui transforme des déchets solides en électricité.

Il y a quelques mois, elle s'est engagée avec la région Marrakech-Safi et la commune de Ras El Ain dans la construction du premier site de traitement des déchets carbonés au monde basé sur la technologie SMO Solaire Micro-Ondes. Le site aura à terme une capacité de traitement de 54 tonnes par jour et pourra générer jusqu’à 2,4 mégawatts d’électricité.

"Valoriser les déchets pour un développement équitable"

C'est en 2012 que le projet est né au Maroc, en collaboration avec NST, une société française située en Guadeloupe spécialisée dans le domaine des énergies renouvelables. Un projet qui consiste en la transformation des déchets carbonés solides en électricité ou en charbon actif: "c'est un nouveau procédé thermo-solaire/micro-ondes qui se base sur la pyrolyse pour la production et le stockage d’énergies par la valorisation des déchets pour un développement équitable", nous explique Hamza El Baroudi, président de PEPS.

Après la première phase nommée "Brevet", qui consiste en l'achèvement de la phase technique et la finalisation des tests, le projet est passé à un deuxième niveau d’action. "Nous avons été sollicités par plusieurs entités dont l’OCP, Le Cluster Solaire (MASEN), et la COP22 pour participer à l'évènement", nous indique un ingénieur technicien dans le projet.

"Fournir jusqu’à 50% du besoin de la ville de Marrakech"

Comment marche cette machine? Franck Saint-Martin, PDG de la NST, explique dans une vidéo qu'elle "permet, à partir de matières humides, non sèches et carbonées, de transformer les déchets en charbon. Un charbon de très bonne qualité est directement valorisable. La pyrolyse est cette transformation qui se fait par l’énergie solaire à travers une géométrie particulière et par des micro-ondes. La machine a été dimensionnée pour traiter tout ce qui est composé carboné, c’est-à-dire, la biomasse, les déchets ménagers et les plastiques".

PEPS prépare d'ailleurs une proposition pour les autorités locales afin de leur vendre de l'électricité produite à base de cette machine. Selon l'initiateur du projet, le site de Ras El Ain pourra à terme "fournir jusqu’à 50% du besoin de la ville de Marrakech en électricité pour son éclairage public à un prix compétitif".

LIRE AUSSI: Déchets importés d'Italie: Une "expérience pilote" selon le ministère de l'Environnement