Huffpost Tunisie mg

Le ministère des Affaires étrangères condamne les attentats en Arabie Saoudite

Publication: Mis à jour:
SAUDI ARABIA
FILE -- In this July 5, 2013 file photo, worshippers visit the Prophet's Mosque in Medina, Saudi Arabia. State-linked Saudi news websites reported an explosion has gone off outside the Prophet's Mosque, one of Islam's holiest sites in the city of Medina on Monday, July 4, 2016, the same day that two suicide bombers struck different cities in Saudi Arabia. It was not immediately clear if anyone was killed or wounded. (AP Photo/ Hadi Mizban) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

La Tunisie a fermement condamné la série d'explosions terroristes "lâches" qui ont ciblé, lundi 4 juillet, les villes de Jeddah et Qatif ainsi que les alentours de la mosquée du prophète à Médine, faisant des morts parmi les agents de sécurité et des blessés.

Dans une déclaration publiée mardi 5 juillet, le ministère des Affaires étrangères exprime l'entière solidarité avec l'Arabie Saoudite dans sa lutte contre le terrorisme et le soutien de toutes les mesures prises pour garantir la sécurité de ce pays, de ses citoyens et de ses visiteurs.

La Tunisie présente ses vives condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, lit-on dans le texte de la déclaration.

La Tunisie appelle la communauté internationale à joindre ses efforts pour combattre ce fléau et déjouer les plans des terroristes visant à ébranler la sécurité des Etats et leur stabilité en faisant régner l’anarchie et l’extrémisme.

Au moins quatre agents de sécurité ont été tués et cinq autres blessés, lundi soir, au moment de la rupture du jeûne, après qu'un kamikaze s’est fait exploser à proximité d'un poste de police à la mosquée de Médine, selon le ministère de l'Intérieur saoudien.

Simultanément, un autre attentat a été commis près d’une mosquée de Qatif, la capitale de la minorité chiite.

Un autre kamikaze s’était fait exploser, lundi à l'aube, non loin du consulat américain de Djeddah, blessant légèrement deux gardes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.