Huffpost Maroc mg

Vous pouvez vous défendre contre la hausse des prix des transports en période de fêtes

Publication: Mis à jour:
GARE OULED ZIANE
Hausse des prix des transports durant l'Aïd: Les recours possibles | DR
Imprimer

TRANSPORT - Alors que la fin du Ramadan approche, la hausse des prix des denrées alimentaires laisse place à une toute autre forme d'inflation. Cette fois, ce sont les prix des transports qui décollent de manière exponentielle.

La faute à qui? Principalement à certains "médiateurs" ou "courtiers" des gares routières, qui profitent de la forte demande des citoyens en matière de titres de transports afin de retrouver leurs proches en ces périodes de fêtes. Certaines compagnies de transports sont tout aussi responsables en raison du non-affichage des prix, et ce, bien qu'elles y soient obligées.

C'est ce qui ressort des déclarations du ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif, relayées par le site du Parti de la justice et du développement (PJD). Pour Boulif, "les compagnies de transport sont tenues de publier sur un tableau le prix des billets pour l’ensemble des destinations".

Et d'ajouter que "les citoyens devraient être les premiers à notifier toute violation ou dépassement à l’inspecteur de la gare, si les sommes demandées dépassent celles sur le tableau des prix". En théorie, "après rédaction d’un rapport (par le voyageur, ndlr) et si la violation est avérée, le ministère collera une amende à la compagnie", et pourrait même envisager "le retrait de l'agrément de transport de la compagnie".

Si la détresse de certains voyageurs pour trouver un billet à des moments où la demande est forte peut les pousser à accepter leur achat dans toutes les conditions, ils ont désormais un argument de poids face au diktat de certaines compagnies routières.

LIRE AUSSI: