Huffpost Tunisie mg

Le syndicat des agents et cadres de la sécurité présidentielle estime que le meurtre du jeune Bilel est "une erreur terrible mais involontaire"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Une dispute entre un agent de la garde présidentielle, et chauffeur de taxi à mi-temps, et des jeunes a tourné au drame quand celui-ci a frappé un des jeunes hommes avec un couteau, qui a engendré ainsi son décès.

Un fait qui a fait réagir le syndicat des agents et cadres de la sécurité présidentielle sur Facebook: "Le syndicat réfute avec vigueur l'acte précipité et sévère du collègue (...) le syndicat estime que c'est une terrible erreur mais qu'elle est involontaire et c'est à la justice d'en décider..."

Une réaction qui n'a pas été du goût de plusieurs internautes qui n'ont pas tardé à réagir:

réaction

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.