Huffpost Maroc mg

Plus de 200 morts dans l'attentat de Bagdad revendiqué par Daech

Publication: Mis à jour:
BAGHDAD
Mourners carry the coffin of their relative, who was killed in a suicide vehicle bomb in the Karrada shopping area in Baghdad, during the funeral in Najaf, south of Baghdad, Iraq, July 3, 2016. REUTERS/Alaa Al-Marjani TPX IMAGES OF THE DAY | Alaa Al-Marjani / Reuters
Imprimer

BAGDAD - Déjà extrêmement lourd, le bilan s'alourdit encore. Au moins 213 personnes ont été tuées dans l'attentat suicide à la voiture piégée revendiqué dimanche 3 juillet par le groupe jihadiste Etat islamique (EI ou Daech) à Bagdad, ont indiqué lundi des responsables dans un nouveau bilan.

Un kamikaze du groupe extrémiste sunnite a fait exploser sa voiture piégée en pleine nuit dans une rue bondée du quartier commerçant de Karrada, faisant également plus de 200 blessés, selon des responsables de la sécurité. Cet attentat est le plus meurtrier à frapper la capitale irakienne depuis un an et l'un des pires jamais perpétré en Irak.

Trois jours de deuil national

L'Irak entame ce lundi trois jours de deuil national en hommage aux victimes de l'attentat. Ce deuil national a été annoncé par le bureau du premier ministre Haider Al-Abadi, qui s'est rendu sur les lieux du drame et a promis d'en "punir" les responsables.

Cet attentat, survenu une semaine après la perte par l'EI de son fief de Fallouja, à 50 kilomètres à l'ouest de Bagdad, met en lumière l'incapacité du pouvoir irakien à instaurer des mesures de sécurité efficaces dans la capitale. Et ce en dépit de l'aide de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, qui entraîne les forces irakiennes dans le cadre de la lutte antijihadistes.

Un kamikaze de Daech a fait exploser dimanche avant l'aube une voiture piégée dans une rue bondée du quartier commerçant de Karrada, où de nombreux habitants faisaient leurs courses avant la fête marquant la fin du mois sacré musulman du ramadan.

LIRE AUSSI: Irak: Deux attentats ont fait 82 morts et 200 blessés à Bagdad

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
La cité antique de Palmyre avant/après l'occupation de Daech
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction