Huffpost Algeria mg

Milovan Rajevac, sélectionneur de l'Algérie: "Je crois en notre qualification au Mondial"

Publication: Mis à jour:
MILOVAN RAJEVAC
Ghana's coach Milovan Rajevac shouts instructions to his players during the 2010 World Cup quarter-final football match Uruguay vs. Ghana on July 2, 2010 at Soccer City stadium in Johannesburg. NO PUSH TO MOBILE / MOBILE USE SOLELY WITHIN EDITORIAL ARTICLE - AFP PHOTO / GIANLUIGI GUERCIA (Photo credit should read GIANLUIGI GUERCIA/AFP/Getty Images) | GIANLUIGI GUERCIA via Getty Images
Imprimer

Le nouveau sélectionneur de l'Algérie Milovan Rajevac a estimé qu'il avait l'expérience nécessaire pour réussir dans sa mission avec les Verts, trois jours après sa nomination en remplacement du français Christian Gourcuff.

"Pour moi, c'est tout simplement un challenge fantastique et je peux vous dire que je suis complètement prêt à accomplir cette tâche à la tête de cette sélection. Je pense aussi avoir l'expérience nécessaire pour réussir une telle mission", a affirmé Rajevac dans un entretien publié mercredi sur le quotidien sportif Compétition.

Rajevac (62 ans) a succédé à Gourcuff, parti "à l'amiable" en avril dernier à l'issue de la double confrontation face à l'Ethiopie (aller 7-1, retour 3-3) comptant respectivement pour les 3e et 4e journées des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2017.

Le coach serbe s'est dit "satisfait" de la composante de l'équipe nationale qui "renferme de grandes potentialités".

"Personnellement, je suis satisfait des joueurs qui composent cette équipe nationale algérienne et de la qualité qui existe dans ce groupe. De ce fait je suis très optimiste. Je connais aussi la majorité de ces joueurs pour les avoir déjà vus jouer, c'est pour vous dire que je suis impatient de les rencontrer et de travailler avec eux", a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI: Le serbe Milovan Rajevac nouvel entraîneur de l'Algérie

"Je crois en notre qualification au Mondial"

L'ancien sélectionneur du Ghana et du Qatar aura la mission de mener l'Algérie "au moins à une place de demi-finaliste à la CAN-2017 et à une qualification en Coupe du monde-2018 en Russie", comme l'a indiqué la Fédération algérienne (FAF) à l'issue de la réunion de son bureau exécutif tenue le 21 juin.

Au 3e et dernier tour qualificatif de la Coupe du monde 2018, l'Algérie évoluera dans le groupe B en compagnie du Nigeria, de la Zambie et du Cameroun.

"Dur et difficile comme groupe, mais je crois dur comme fer en notre qualification. Je connais les trois sélections de ce groupe B qui me sont très familières. Si je ne pensais pas que nous étions tout à fait capables de nous qualifier, jamais je n'aurais accepté de prendre ce poste. Donc, bien sûr que je crois en nos chances", a-t-il souligné.

Et d'enchaîner : "Je pense que nous avons suffisamment de temps pour nous préparer avant l’entame de cette dernière phase qualificative".

Le dernier sélectionneur issu de l'ex-Yougoslavie à avoir dirigé la sélection n'est autre que le Bosnien Vahid Halilhodzic (2011-2014) qui a conduit les Verts en 8es de finale du Mondial brésilien. Pour Rajevac, il s'agit d'une vieille connaissance.

"Vahid est un très bon ami à moi. Tous les deux, nous appartenons à l’école de football yougoslave. Il a réussi de très belles choses avec l'équipe d’Algérie et j’espère à mon tour vivre de grands moments avec cette sélection".

Enfin, Rajevac espère "apporter beaucoup de succès à cette équipe d'Algérie" et appelle à l'union sacrée pour réussir dans sa mission.

"J'espère apporter beaucoup de succès à cette équipe d’Algérie et que nous atteindrions tous les objectifs qui nous sont assignés. Pour que tout soit possible et réalisable, nous devons tous être unis autour de cette équipe nationale et la soutenir afin d’atteindre le but suprême, à savoir cette troisième qualification de suite à la Coupe du monde", a-t-il conclu.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.