Huffpost Maroc mg

La Chambre des conseillers veut intégrer la langue amazighe dans les travaux du parlement

Publication: Mis à jour:
AMAZIGH MOROCCO
La Chambre des conseillers veut intégrer la langue amazighe dans les travaux du parlement | Stringer . / Reuters
Imprimer

PARLEMENT - L'amazigh, bientôt l'une des langues officielles du travail parlementaire? Mardi 28 juin, lors d'une réunion tenue entre une délégation de la deuxième chambre et le recteur de l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM) Ahmed Boukous, l'intégration de la langue amazighe dans les travaux de la deuxième chambre a été au centre des discussions.

La rencontre, qui "s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la décision de la Chambre des conseillers portant sur la prise de mesures pratiques pour intégrer l'amazighe dans les travaux de la Chambre des conseillers", selon un communiqué de la deuxième chambre diffusé à l'issue de la rencontre, s'est soldée par la signature d'un projet de mémorandum d'entente pour l'intégration et la mise en oeuvre de l'intégration de la langue amazighe.

Toujours selon le communiqué, la Chambre des conseillers "avait approuvé un projet de feuille technique servant de plan de travail transitoire visant à intégrer graduellement l'amazighe dans tous les aspects du travail législatif aux côtés de l'arabe".

Mise en oeuvre de la Constitution

Le projet de feuille technique a été soumis aux experts de l'IRCAM en vue d'en faire un mémorandum d'entente et de coopération entre les deux établissements, pour disposer de toutes les conditions scientifiques, techniques et humaines visant à faire aboutir l'intégration de l'amazighe dans les travaux parlementaires.

Le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukous, a assuré que l'Institut était prêt à apporter tout son soutien à la Chambre des conseillers et au parlement afin de mettre en œuvre les dispositions de la Constitution relatives à l'amazighe.

LIRE AUSSI:
Close
Les femmes berbères au Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée