Huffpost Algeria mg

Les Algériens consacrent un budget de 8000 DA par personne aux vêtements de l'Aïd el-Fitr

Publication: Mis à jour:
ALGERIA MARKET
An Algerian vendor sits next to a shirt of English football club Leicester City's midfielder Riyad Mahrez displayed at a market on February 18, 2016 in the old part of the capital Algiers, known as the Casbah. Riyad Mahrez shirts are flying off the shelves of sports shops in Algiers as the Algerian winger continues to impress for Premier League leaders Leicester City. / AFP / Farouk Batiche (Photo credit should read FAROUK BATICHE/AFP/Getty Images) | FAROUK BATICHE via Getty Images
Imprimer

Le budget moyen consacré cette année par les ménages algériens aux vêtements de l'Aïd el-Fitr est de 8000 DA par personne, a indiqué le vice-secrétaire général chargé de l'information de l'Association pour la protection et l'orientation du consommateur et son environnement (APOCE), Samir Elksouri.

Selon un sondage d'opinion effectué par l'APOCE sur un échantillon de ménages au niveau de la capitale et dans certaines wilayas du pays, "le budget moyen consacré cette année aux vêtements de l'Aïd est de 8000 DA par individu pour un ménage de cinq personnes", a précisé M. Elksouri dans une déclaration à l'APS.

Concernant les prix des vêtements, il a précisé qu'un pantalon dans la capitale était proposé jusqu'à 4000 DA et une chemise à 2000 Da pour les 16-20 ans.

Selon lui, le consommateur algérien "ne fait pas confiance au marché". En effet, deux tendances se sont dégagées du sondage : les familles qui ont préféré acheter les vêtements de l'Aïd avant même le mois de Ramadhan et celles qui ont laissé jusqu'aux derniers jours du mois sacré pour le faire.

Le sondage montre en outre que le produit national est quasiment absent et les quantités proposées sur le marché ne répondent pas à la demande, a-t-il dit.

L'APOCE a également relevé que certains ménages étaient contraints de recourir à la friperie, notamment à Alger, Blida, Oued Souf, Oran et Mascara.

Concernant les chaussures, l'association a mis en garde contre celles fabriquées en cuir artificiel (skaï) qui peuvent provoquer des maladies de la peau.

Par ailleurs, les ménages algériens moyens ont consacré un budget de 56.000 DA au mois sacré de Ramadhan et les familles aisées près de 90.000 DA, selon le même sondage.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.