Huffpost Maroc mg

Les projets de loi sur la réforme des retraites (enfin!) adoptés

Publication: Mis à jour:
RETRAITES
RD
Imprimer

RETRAITES - Après un bras de fer qui aura duré plusieurs mois, et qui a opposé gouvernement et syndicats, les projets de lois relatives à la réforme des retraites ont été adoptés ce mardi 28 juin à la Chambre des conseillers, lors d'une séance plénière dédiée au vote des textes de lois.

Un jour plus tôt, le pack de projets de lois réformant le système des retraites a été adopté par la Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers, au grand dam des conseillers de l'Union marocaine du travail (UMT) et de la Confédération démocratique du travail (CDT), qui sont parvenus à convaincre les parlementaires de la deuxième chambre de signer une pétition pour constituer une commission d'enquête chargée d'examiner la situation de la Caisse marocaine des retraites (CMR).

Selon des sources parlementaires, les syndicats ont pu recueillir les signatures de 40 signatures conseillers sur les 120 que compte la deuxième chambre, soit le tiers, remplissant ainsi le quorum exigé par la loi régissant les commissions d'enquête parlementaires.

Si la commission d'enquête parlementaire qui se chargerait d'examiner la situation de la CMR voit le jour, la réforme des retraites pourrait voir sa trajectoire chamboulée. D'ici là, les projets de lois devraient être transmis à la Chambre des représentants, qui devra les examiner, les amender, les adopter puis les renvoyer à la Chambre des conseillers.

La réforme des retraites prévoit de relever l’âge de départ à la retraite à 63 ans en 2019, au lieu de 60 ans actuellement. Cette mesure sera appliquée de manière graduelle, et les salariés du public qui auront atteint 61 ans en 2017 pourront prendre leur retraites, puis ceux ayant 62 ans en 2018 et enfin les fonctionnaires âgés de 63 ans en 2019. Les cotisations des fonctionnaires à la Caisse marocaine des retraites seront, par ailleurs, revues à la hausse, et passeront de 20% à 24%.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les syndicats marocains manifestent pour défendre les droits des travailleurs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction