Huffpost Maroc mg

Quand Mustapha Ramid a failli ne pas devenir ministre

Publication: Mis à jour:
RAMID
Quand Mustapha Ramid a failli ne pas devenir ministre | MAP
Imprimer

GOUVERNEMENT - Lors d'une rencontre avec la chabiba du Parti de la justice et du développement (PJD), le secrétaire général du parti et Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a révélé les tractations qui ont précédé la nomination de Mustapha Ramid au ministère de la Justice.

"Lors des négociations précédant la formation du gouvernement, on m'a fait part de propos qu'aurait tenu Mustapha Ramid, et qui empêcheraient sa nomination au gouvernement". C'est sur cette phrase bien surprenante que débute l'histoire de l'une des premières crises qu'a affrontée Abdelilah Benkirane après sa nomination en tant que Chef du gouvernement, et ce, avant même la désignation des ministres de son gouvernement.

"Moi et feu Baha sommes donc allés voir Ramid, qui a démenti les dires qui lui ont été attribués. Il nous a assurés que si nous pouvions trouver ne serait-ce qu'une seule preuve de la véracité des paroles, il était prêt à refuser d'intégrer le gouvernement", raconte Benkirane. Immédiatement après, ce dernier appelle la conseillère du roi Zoulikha Nasri pour lui transmettre la réponse de Mustapha Ramid.

Les négociations pour la formation du gouvernement ont donc été interrompues durant une semaine, à l'issue de laquelle "Fouad Ali El Himma m'a contacté pour m'informer que le roi a enquêté sur la véracité des propos attribués à Mustapha Ramid, et a pu vérifier que ces rumeurs étaient infondées", révèle Benkirane.

Citant une source bien informée, le site d'information Alyaoum24.com rapporte que la rumeur en question voulait que Ramid ait "déclaré que l'Etat marocain a commandité les attentats du 16 mai 2003".

LIRE AUSSI: