Huffpost Maroc mg

L'Intérieur lance un appel d'offres pour auditer M'dina Bus

Publication: Mis à jour:
MDINA
DR
Imprimer

TRANSPORT EN COMMUN - M’dina Bus devra bientôt rendre des comptes à l’Etat. La société en charge de la gestion et du développement du transport en commun par autobus dans le Grand Casablanca, fera dans les semaines prochaines l’objet d’un audit. Selon L’Economiste, la direction des affaires administratives au ministère de l’Intérieur vient de lancer un appel d’offre pour choisir le cabinet qui s’occupera de l’évaluation du contrat signé avec la commune de Casablanca.

L’audit va concerner la période d’exercice allant de 2004 à 2015. Il intervient pour comprendre et analyser l’état "catastrophique" dans lequel se trouve le transport en commun aujourd’hui à Casablanca. Dans le contrat signé avec M’dina Bus, valable jusqu’en 2019, la Ville s’estime "lésée", souligne la même source.

Pas d’investissements

Selon Mohamed Bourrahim, 5e vice-président du maire, en charge de la mobilité et membre du comité de suivi, la société n’a pas respecté plusieurs de ses engagements en matière d’investissements, à commencer par la promesse de renouveler son parc vétuste. Mais M’dina Bus n’entend pas les choses de la même oreille. L’annonce d’un audit a même réjoui les responsables de la société.

Pour celle-ci, "tous ses engagements contractuels" ont été respectés "à la lettre". En revanche, elle estime que la commune urbaine de Casablanca n’a pas respecté les siens, notamment concernant "l’instauration d’un environnement propice via l’exclusivité de l’exploitation et la création de couloirs dédiés aux bus".

LIRE AUSSI: