Huffpost Maroc mg

Capital humain: Le Maroc gâche ses talents selon le Forum économique mondial

Publication: Mis à jour:
MEDINA
Le Maroc gâche ses talents selon le Forum économique mondial | Gautier Willaume
Imprimer

RAPPORT - "Investir dans le capital humain va au-delà de la nécessité économique, cela sert de base à tous les individus pour qu'ils vivent à la hauteur de leur potentiel". C'est par ces mots que Klaus Schwab, président du Forum économique mondial, préface l'édition 2016 du Rapport sur le capital humain, publié ce mardi sur le site de la fondation basée à Genève.

L'étude vise à "évaluer le niveau d'éducation, de compétence et d'emplois disponibles pour les populations". Ces dernières sont divisées en cinq groupes en fonction de leur âge, de moins de 15 ans à plus de 65 ans.

Sur les 130 pays étudiés, le Maroc arrive à la 98e place alors qu'il figurait au 95e rang dans l'édition 2015 du même rapport. Sur les cinq catégories d'âge étudiées dans la publication, les 0-14 ans et les plus de 65 ans obtiennent le meilleur score (le royaume arrive à la 88e place du classement pour ces deux tranches d'âge). En revanche, les catégories des 15–24 ans, 25–54 ans et 55–64 ans mettent respectivement le Maroc à la 104e, 113e et 97e place.

Premier en Afrique du Nord

Le Maroc est le pays d'Afrique du nord le mieux noté du classement, devant la Tunisie (101e), l'Algérie (117e), et la Mauritanie (130e). Mais le royaume a encore du chemin à faire par rapport aux autres pays arabes: le Bahreïn se trouve à la 46e place, le Qatar à la 66e et les Emirats arabes unis à la 69e.

Le Human Capital 2016 note que l'écart entre les sexes est important à l'école dans les pays d'Afrique du nord et du Moyen-Orient. Ces pays sont également touchés par le travail des enfants. Ce qui risque d'avoir un impact à long terme sur la main d'oeuvre de ces pays, selon le Forum économique mondial.

Pour revenir au Maroc, le rapport affirme que près d'un tiers de la population est "économiquement inactive". Au niveau mondial, les trois premières places du classement sont occupées par la Finlande, la Norvège et la Suisse. En bas du tableau, on trouve le Tchad, le Yémen et la Mauritanie.

Pour réaliser cette enquête, le Forum économique mondial s'est basé sur des données fournies par l'Organisation du travail, l'Unesco et l'Organisation mondiale de la santé.

Selon la définition de l'OCDE, le capital humain est "l'ensemble des connaissances, qualifications, compétences et caractéristiques individuelles qui facilitent la création du bien-être personnel, social et économique". Dans son célèbre ouvrage Human Capital, l'économiste américain Gary Becker y voit "l'ensemble des capacités productives qu'un individu acquiert par accumulation de connaissances générales ou spécifiques, de savoir-faire, etc."

LIRE AUSSI:
69.000 enfants travaillent encore au Maroc, principalement en milieu rural
La réforme de l'éducation islamique au Maroc ne plait pas à ses enseignants

Close
La privatisation de l'éducation au Maroc en quelques chiffres
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée