Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Découvrez les nouveautés en matière d'enseignement supérieur

Publication: Mis à jour:
TU
Facebook/La Sorbonne
Imprimer

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR- Augmenter le coefficient des langues, développer l'esprit d'entrepreneuriat en misant sur l'aspect pratique, et autres réformes pédagogiques vont être mises en place lors de l'année universitaire 2017-2018. Le ministre de l'Enseignement Supèrieur, Chiheb Bouden, a annoncé, en effet, une série de mesures pour l'année universitaire à venir.

  • 185 nouvelles spécialités ont été créées incluant les licences, les cycles préparatoires, les études de médecine et architecture. Parmi les nouvelles filières, il y a la licence appliquée en sciences de l’Education qui sera dispensée dans 6 établissements universitaires ( Le kef, Jendouba, Zaghouan, Mahdia, Gabès et Gafsa) pouvant accueillir jusqu’à 2550 étudiants, a annoncé Bouden lors d'un point de presse, le 15 juin
    • Afin de favoriser la mobilité entre des universités partenaires et d'encourager à la double compétence, trois nouvelles licences appliquées en "Co-diplomation" en génie des procédés alimentaires, l’extraction de l’huile d’olive et le génie mécanique ont été créées.

    LIRE AUSSI:Tunisie: Le "livre blanc" de l'éducation nationale, un vaste chantier en plein désert

    • Pour la première fois, les bacheliers en Lettres et sciences expérimentales peuvent aussi avoir des places dans les universités étrangères. Le nombre de places ouvertes pour étudier en France a ainsi augmenté de 28 à 36 places.
    • Parmi les 2000 bacheliers ayant obtenu une moyenne de 18/20 lors du concours de baccalauréat, les 150 bacheliers, les plus brillants, poursuivront leurs études universitaires à l'étranger.

      • Concernant la recherche scientifique, le ministère a annoncé la création de programmes de recherches sur le terrorisme, les dattes et les agrumes.

      LIRE AUSSI: C'est l'heure des admissions post bac, avez-vous pensé à une année sabbatique?

      • Les candidats ont la possibilité de choisir des études professionnelles de deux ans et demi (BTS), 91 spécialités sont disponibles et les plus brillants parmi eux auront la possibilité de revenir au cursus académique classique s'ils le souhaitent.

      LIRE AUSSI: A la rencontre d'Aziz Majoul, jeune Tunisien diplômé de Harvard (PORTAIT, VIDÉO)

      Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Le top 15 des meilleures universités de la région MENA
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction