Huffpost Algeria mg

Série d'attentats suicide au Liban: 9 morts dont 4 kamikazes et 15 blessés

Publication: Mis à jour:
LEBANON ATTACK
Lebanese security forces secure the site of multiple suicide bombings which took place early on June 27, 2016 in the predominantly Christian village of Al-Qaa, in eastern Lebanon near the border with Syria. Al-Qaa is one of several border posts separating Lebanon and war-torn Syria. The border area has been rocked by clashes and shelling since Syria's conflict erupted in 2011. / AFP / STRINGER (Photo credit should read STRINGER/AFP/Getty Images) | STRINGER via Getty Images
Imprimer

Neuf personnes dont 4 kamikazes ont été tuées lundi matin dans quatre explosions qui ont secoué la région de Qaa, dans la Bekaa, près du poste de la douane à la frontière libanaise avec la Syrie, rapporte l’agence de presse libanaise d’information de l'ANI.

Quinze personnes ont été blessées dans cette série d'attentats suicide. Selon l’agence libanaise, un libanais a remarqué un mouvement suspect dans le voisinage de leur maison a ouvert le feu sur un homme qui a réagi en lançant une grenade.

"A l'arrivée des habitants sur les lieux de l'incident, le kamikaze s'est fait exploser parmi la foule engendrant un nombre de blessés. Les autres explosions se sont succédé par la suite" indiqué l’agence libanaise

L’armée libanaise a indiqué dans un communiqué qu’un "terroriste est entré dans le village de Qaa et s'est fait exploser à 4h20 devant le domicile d'un habitant, et après lui, trois autres terroristes se sont fait exploser dans la rue adjacente au domicile".

"Plusieurs personnes sont mortes et d'autres ont été blessées, dont quatre militaires qui faisaient partie d'une patrouille qui se dirigeait vers le premier emplacement de l'explosion", a indiqué le communiqué de l’armée libanaise. Le site d'El Manar TV, la chaîne du Hezbollah, fait état d'une sixième victime libanaise et de 19 blessés.

La situation est tendue à la frontière avec la Syrie où des affrontements avaient opposés l’armée libanaise aux djihadistes en 2014 qui cherchaient à s’implanter à Ersal, localité sunnite où la rébellion syrienne compte des partisans. Mais la région de la Bekaa dans son ensemble est un fief du Hezbollah.

Cette région a été le théâtre de multiples affrontements entre l'armée libanaise et des groupes jihadistes comme le Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al Qaïda, ou le groupe extrémiste sunnite Etat islamique (EI). En août 2014 lorsque Al Nosra a enlevé 30 soldats et policiers libanais, à Arsal. 16 d'entre eux ont été libérés après plusieurs mois de négociations.

Le Hezbollah libanais est directement impliqués dans les combats en Syrie aux cotés du régime syrien de Bachar al-Assad. Son chef, Hassan Nasrallah a renouvelé récemment l'engagement du mouvement dans la bataille syrienne..

LIRE AUSSI : Nasrallah: Le combat pour Alep est "la plus grande bataille" en Syrie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.