Huffpost Algeria mg

"Des pierres dans ma poche" figure dans la short-liste de la 4ème édition du Prix de la littérature arabe

Publication: Mis à jour:
DESPIERRESDANSMAPOCHEDEKAOUTHERADIMICOVER
DR
Imprimer

Le nouvel ouvrage de la jeune auteure Algérienne Kaouther Adimi, intitulé "Des pierre dans ma poche" figure dans la short-liste de la 4ème édition du Prix de la littérature arabe décerné par la Fondation Jean-Luc Lagardère et l’Institut du monde arabe,
rapporte l’APS.

Après "L'envers des autres" dont le nom original est "Les ballerines de papicha" qui a reçu en 2011 le Prix de la Vocation, Kaouther Adimi revient avec un second roman, "Des pierre dans ma poche" qui raconte l’histoire d’une femme moderne qui a passé son enfance à Alger et sa vie d’adulte en France.

L’héroïne se trouve donc tiraillée entre ces deux villes différentes mais qui font grandement partie de son histoire. Si cette jeune femme a réussi professionnellement à Paris et mène une vie paisible, le sentiment de solitude est omniprésent dans
sa vie.

Lorsqu’elle reçoit un coup de fil de la part de sa mère lui annonçant les fiançailles de sa petite sœur son univers bascule. Elle est contrainte de se rendre en Algérie et faire face aux opinions des siens sur son mode de vie de célibataire exilée.

Durant le mois qui précédera son départ l’héroïne va remettre en question tous ses choix. À travers cette histoire elle explique la situation des femmes à l’immigration.

Vivant à Paris depuis 2009, Kaouther Adimi, s’est inspirée de sa propre histoire pour ce nouveau roman. Malgré le contexte tendu dans lequel évolue l’héroïne, le récit reste léger et plein d’humour.

Le nouveau roman de Kaouther Adimi, a été édité en Algérie en 2015 chez Barzakh et en France en 2016 aux éditions du Seuil.

Primée à plusieurs reprises en Algérie comme en France, Kaouther Adimi est lauréate du Prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger) en 2008 et le Prix littéraire de la Vocation, en 2011 pour L'Envers des Autres.

Cette année, elle disputera le prix de la littérature arabe, parmi sept autres auteurs notamment le marocain Reda Dalil, et l'irakienne Inaam Kachachi et le Mauritanien M'barek Ould Beyrouk.

Le lauréat sera connu lors d'une cérémonie de remise du Prix en octobre 2016 à l’Institut du Monde arabe à Paris.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.