Huffpost Tunisie mg

Olfa Youssef présente son livre "Sept controverses en islam – parlons-en": Il existe une tentative de figer les interprétations coranique

Publication: Mis à jour:
OLFA YOUSSEF
HuffPost Tunisie
Imprimer

Paru aux éditions Elyzard, "Sept controverses en islam – parlons-en" est le nouveau livre de l’universitaire et islamologue Olfa Youssef.

Traduit de l’arabe au français, ce livre a été présenté, à l’origine, sous la forme de sept petits fascicules traitant des sujets considérés tabous dans la société: le port du voile, l’homosexualité, les boissons alcoolisées, le mariage de la musulmane avec le non musulman, la peine capitale, la polygamie et le châtiment des voleurs.

Accompagné par Youssef Seddik, l’écrivaine a rencontré son public dans la soirée du vendredi 24 juin dans l’espace de la libraire Al Kiteb la Marsa. Le HuffPost Tunisie a assisté à la soirée.


D'emblée, Olfa Youssef pose le topo: "Ce livre n’est pas important en soi; il n’énonce pas de vérité, il traite de sept sujets controversés en islam. Ce livre est une traduction de livrets qui ont eu un grand succès commercial" affirme t-elle.

L'idée de ce livre est simple selon elle: "Quelque part, ce qu’on a fait dans ce livre c’est qu’on a essayé de dépasser les présentations théoriques de cette pluralité pour faire un exercice d’islamologie pratique et de démontrer, pratiquement, comment à travers les débats entre deux personnes, en évoquant les sujets assez controversés (le voile, le vin, le mariage de la musulmane avec le non musulman, l’homosexualité, la peine capitale etc), on peut avoir deux lectures totalement opposées du même texte".

Basée sur un dialogue entre deux personnages fictifs, l’un présentant "une lecture modérée et ouverte du texte sacré" et l’autre "prônant une interprétation orthodoxe du même texte", l'idée du livre est d'évoquer deux idées essentielles, affirme Olfa Youssef: "la première c’est qu’un texte, aussi divin soit-il (...) finalement, dit si peu, car qu’on le veille ou pas, tout texte "linguistique" est ouvert à la pluralité des interprétations".

"Le problème c’est qu’il existe une tentative, qui dure depuis quelques années, d’occuper cette ouverture potentielle dans les interprétations coraniques pour figer dans un seul sens et le présenter comme le Sens", indique Olfa Youssef

Si de nombreux lecteurs "restent sur leur faim" car ils recherchent des "réponses catégoriques" dans ce livre, Olfa Youssef affirme que tel n'était pas le but de son ouvrage: "Ce livre n’a pas été écrit pour défendre un point de vue mais pour présenter une lecture et l’ériger en tant que lecture définitive. Ceci n’exclut pas bien sûr que chacun puisse s’ouvrir aux arguments et choisir la lecture qui lui correspond le plus".

Avant de discuter le fond de l'interprétation coranique, Olfa Youssef présente son livre comme un appel au dialogue: "Le vrai problème auquel on fait face aujourd'hui c’est cette tentative de nier la différence et l’existence des avis opposés. Quand on oublie que toutes les lectures représentent des possibilités parmi d’autres, on ne pourra, nécessairement, que basculer du côté de la violence et de l’exclusion", déclare-t-elle.

Pour l'islamologue, "même le Coran qui n’est pas le seul argument divin, est un texte basé sur les opposés. Dans la vie, il n’y a que des opposés, ce qui est important, c’est de dépasser ces oppositions pour aller vers ce qui nous unit tous au-delà des apparences qui peuvent s’avérer trompeuses. On doit apprendre à s’écouter, à s’accepter et à accepter nos différences".

"C’est un peu ce que dit l’islam, les autres religions et les autres traditions spirituelles. Et c’est, surtout, ce que dit la vie" finit-elle par conclure.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.