Huffpost Algeria mg

A 13 ans, Yacoub officie la prière des tarawih à Batna

Publication: Mis à jour:
UN ENFANT OFFICIE LA PRIRE DES TARAWIH
Archives
Imprimer

A peine âgé de 13, le collégien Yacoub Mehdaoui officie depuis le début du mois de ramadhan les prières surérogatoires des tarawih à la zaouïa de son village Mezata dans la commune de Theniet El Abed dans la wilaya de Batna.

Contrairement à ses pairs qui partent immédiatement après la rupture du jeûne en quête de moments récréatifs et de distraction, Yacoub, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS) qui donne cette information, vêtu de sa belle gandoura blanche, prend le chemin de la zaouïa où les plus âgés l’attendent pour accomplir les prières surérogatoires.

"En fait, ce n’est pas la première mais bien la troisième année consécutive que j’officie cette prière", assure à l’APS ce petit qui récite le Coran par coeur depuis l’âge de 10 ans. Son grand voeu, confie-t-il, est de devenir un imam érudit dans les sciences de la charia.

Yacoub affirme devoir cette faculté de mémorisation du Saint Coran à l’enseignant du kouteb (école coranique) Mohamed Mehdaoui, un proche de la famille ainsi qu’aux encouragements de ses parents.

Issu d’une famille de mémorisants du Coran

Pour Senoussi Chafaï, imam de Theniet El Abed, Yacoub qui a appris le coran très jeune, appartient à une famille ayant toujours compté parmi les siens des récitants du Coran. Il officie les tarawihs en présence de son enseignant, ajoute Senounissi qui relève que Yacoub est un excellent récitant du coran même s’il a besoin de perfectionner sa psalmodie.

Selon Nadhir Saâda, chef du bureau de la culture à la direction des Affaires religieuses, Yacoub officie non pas dans une mosquée mais dans la zaouïa du village de Mezata, à l’initiative des habitants.

La wilaya de Batna compte un nombre important de mémorisants du Saint Coran dont trois d’à peine 16 ans sont autorisés à officier les prières des tarawih, a précisé Saâda.

Il s’agit de Houmam Tir (16 ans) affecté à la mosquée Ennasr de la ville d’Ain Touta et lauréat du 1er prix de mémorisation du Coran avec psalmodie de la 17ème édition de la semaine national du Saint Coran en janvier 2016.

Les deux autres sont Yahia Chérif Abdrezak (15 ans) officiant à la mosquée Benbadis de la ville d’El Djazar et Boudehane Walid (16 ans) désigné à la mosquée El Houda de N’gaous.

Ces jeunes mémorisants du saint coran aux voix chaudes sont très sollicités durant le mois sacré du ramadhan et souvent honorés, souligne encore M. Saâda.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.