Huffpost Maroc mg

Les principales bourses européennes ouvrent en nette baisse, plombées par la victoire du Brexit

Publication: Mis à jour:
STOCK EXCHANGE LONDON
A worker shelters from the rain as he passes the London Stock Exchange in the City of London at lunchtime October 1, 2008. REUTERS/Toby Melville/File Photo | Toby Melville / Reuters
Imprimer

ÉCONOMIE - Les principales bourses européennes ont entamé la séance du vendredi en nette baisse, plombées par la victoire du Brexit qui fait également dévisser la livre sterling et secoue l'ensemble des marchés mondiaux.

La tendance baissière a été générale en Europe, en premier lieu sur les banques (-14%), l'assurance (-12%), le secteur financier (-10,61%) et le tourisme (-11,70%). En revanche, les investisseurs se ruent sur les valeurs refuges comme les obligations d'Etat allemandes, le yen, le franc suisse ou l'or.

À Paris, l'indice CAC 40 a lâché 10,04% à 4.017,58 points. À Francfort, le Dax a abandonné 8,31% et à Londres, le FTSE a cédé 6,67%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro a chuté de 9,86% et le FTSEurofirst 300 de 8,44%.

La victoire du Brexit, lors du référendum du 23 juin, a eu un effet négatif sur les banques britanniques, comme Barclays, Lloyds et Royal Bank of Scotland, qui ont perdu environ 25%. Leurs homologues de la zone euro ont également accusé des reculs compris entre 17% et 22% pour Deutsche Bank, BNP Paribas, Banco Santander et Société générale.

Sur le marché de change, la livre sterling a plongé d'environ 8% face au billet vert, près de 1,37 dollar. L'euro a cédé plus de 2,5% face au dollar, à 1,1090 dollar.

Le vote britannique a engendré aussi des tensions sur le marché des dettes souveraines de la zone euro avec des écarts de rendement qui se creusent entre les obligations des pays jugés sûrs, comme l'Allemagne ou la France, et celles des pays essentiellement du Sud comme le Portugal, l'Espagne ou l'Italie.

Sur le marché pétrolier, les cours ont perdu plus de 4%, le Brent de la mer du Nord revenant sous les 49 dollars le baril.

En revanche, l'or augmente de 5% aux alentours de 1.318 dollars l'once.

LIRE AUSSI: