Huffpost Maroc mg

Le chemin déjà parcouru par Solar Impulse et celui qu'il lui reste à faire

Publication: Mis à jour:
Imprimer

ENVIRONNEMENT - C'est une première dans l'histoire de l'aviation. Solar Impulse 2 a atterri ce jeudi 23 juin à Séville, dans le sud de l'Espagne, réussissant la première traversée de l'Atlantique par un avion solaire. Dans ce tour du monde avec étapes mais sans carburant autre que le soleil, l'engin avait décollé lundi de New York pour le 15e vol de son périple.

Il s'agit du premier transatlantique d'un aéroplane volant grâce à des batteries emmagasinant l'énergie solaire. Auparavant, l'avion avait déjà accompli l'exploit de traverser le Pacifique puis avait été immobilisé une dizaine de mois pour une remise en état à Hawaï.

Pendant le tour du monde, Bertrand Piccard, 58 ans, alterne les étapes avec son compatriote André Borschberg, 63 ans, qui avait auparavant piloté l'appareil pour son plus long voyage, entre Nagoya (Japon) et l'archipel d'Hawaï dans le Pacifique: 6437 kilomètres en cinq jours et cinq nuits.

Pesant seulement 1,5 tonne mais aussi large qu'un Boeing 747, l'aéroplane vole à une vitesse moyenne de 50 km/h grâce à des batteries qui emmagasinent l'énergie solaire captée par quelque 17.000 cellules photovoltaïques installées sur ses ailes.

Solar Impulse 2 avait entamé son périple le 9 mars 2015 à Abou Dhabi (Emirats arabes unis) et fait étape à Mascate (Oman), Ahmedabad et Varanasi (Inde), Mandalay (Birmanie), Chongqing et Nanjing (Chine), puis Nagoya (Japon). Il avait ensuite traversé le Pacifique, en faisant son escale technique imprévue à Hawaï, et repris son vol au-dessus des États-Unis.

Pour boucler son périple, l'avion doit rejoindre Abu Dhabi, le point de départ de son voyage.

LIRE AUSSI:
Close
La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction