Huffpost Algeria mg

Kbc : Mehdi Benaissa et une directrice au ministère de la Communication placés en garde à vue

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le directeur de la chaîne de télévision KBC Mehdi Benaissa et la directrice des programmes au sein du ministère de la communication ont été placés en garde à vue, peu après minuit, après avoir été entendus par la gendarmerie, à Bab Jdid à Alger, durant toute la soirée de mercredi à jeudi.

Selon le site du quotidien El Khabar, qui donne l'information, les enquêteurs s’interrogent sur le contenu des autorisations d'enregistrement obtenues par la chaîne de télévision. Selon les mêmes sources, les vrais raisons de la garde à vue seront connues au moment de la présentation des deux prévenus devant le procureur de la République d'ici 48h.

Mehdi Benaissa a été entendu ces derniers jours par le procureur de la République et le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hmed. Les autorités reprochent au directeur de Kbc (groupe El Khabar), le fait d’avoir enregistré l’émission "Ki Hna Ki Nass" et "Nas al Stah" dans un studio mis sous scellés, dans le sillage de la fermeture de la chaîne Atlas TV en 2014.

La fonctionnaire du ministère de la Communication impliquée dans cette affaire, est chargée des autorisations d’enregistrement.

Selon El Khabar toujours, des convocations par téléphones ont adressé à de nombreux responsables et cadres de la chaines KBC. On y apprend aussi que le producteur de l’émission "Nas al Stah" connue auparavant sous le nom "Jornane El Gosto", a également été convoqué par les gendarmes.

Selon des déclarations antérieures de Mehdi Benaissa, le studio en question avait déjà été loué par d’autres chaines privées, sans susciter la moindre réaction des autorités.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.