Huffpost Tunisie mg

Avec des signataires belges, l'ambassadeur de Tunisie en Belgique adresse une lettre ouverte au ministre des Affaires étrangères belge

Publication: Mis à jour:
SOUSSE
Evgenia Poukova
Imprimer

Plusieurs signataires belges ainsi que l'ambassadeur de Tunisie en Belgique ont adressé une lettre ouverte, publiée sur le site belge L'Echo, au ministre des Affaires étrangères belges. Cette lettre a pour but de changer l'avis négatif émis par la Belgique suite à l'attentat de Sousse, faisant ainsi annuler les voyages organisés en Tunisie par les tours-opérateurs.

"Vous avez, Monsieur le Ministre, manifesté à de nombreuses reprises votre solidarité avec le peuple tunisien et votre soutien à la jeune démocratie tunisienne. Or celle-ci souffre d'une décision injustifiée, et injuste, que la Belgique reste seule à appliquer en Europe continentale, qui prive la Tunisie de ressources essentielles et cause un préjudice grave à son tourisme et à son économie tout entière", dit la lettre.

Un pays boudé par les touristes européens

Après les attentats du Bardo, de Sousse et de Tunis, les touristes européens boudent la destination tunisienne.

Le Tour-opérateur Thomas Cook UK avait pris la décision de déprogrammer la Tunisie au départ de la Grande-Bretagne et ce jusqu’au 17 mai 2017. Le maintien des restrictions de voyage par le Foreign Office pénalise la Tunisie.

Idem pour le marché allemand, où les réservations pour l’été 2016 sur la Tunisie, l’Egypte et la Turquie ont chuté de 40% par rapport à l’année 2015.

En Italie, le groupe Francorosso/Alpitours a également suspendu la programmation de la Tunisie en raison de la baisse de la demande.

Mais l’espoir fait toujours vivre et les professionnels tunisiens misent sur les marchés algérien et russe pour sauver la saison.


LIRE AUSSI:
Le tourisme tunisien ne renaît toujours pas de ses cendres

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.