Huffpost Maroc mg

Mohammed VI en visite à la prison de Oukacha (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

RÉINSERTION - La prison de Oukacha n’a jamais été aussi propre que ce mardi 21 juin. Les murs des couloirs du centre pénitencier ont même été repeints et agrémentés de motifs lilas. Et pour cause, le roi Mohammed VI était présent sur les lieux afin de lancer le programme d’appui à l’auto-emploi des ex-détenus.

Comme on peut le voir dans la vidéo en tête d'article, le souverain a longé les couloirs de la prison casablancaise, n’hésitant pas à serrer les mains des différentes personnes incarcérées, qui ont, dans un élan d'enthousiasme, été nombreuses à sortir leurs mains entre les barreaux de leurs cellules.

Initié par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, le programme, qui a nécessité une enveloppe de 5,2 millions de dirhams, permettra à 333 anciens détenus originaires de plusieurs villes du Maroc de lancer des micro-projets et de suivre la voie de l’entrepreneuriat.

Cette stratégie a déjà permis à 1.719 anciens prisonniers d’être placés dans des entreprises et a soutenu 1.670 micro-projets dans divers secteurs d’activité, selon les chiffres officiels de la fondation, relayés par l’agence MAP. Le programme a aussi permis de réduire le taux de récidive à 3,44%, selon la même source.

Avant la visite des lieux, Mohammed VI a présidé une cérémonie durant laquelle trois conventions relatives à l’application du programme pour la réinsertion des détenus ont été signées. La première porte sur le développement de l’offre de formation des prisonniers dans les métiers de l’automobile et leur insertion dans les sociétés affiliées à l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (Amica). À terme, ce programme ambitionne de former 2.500 personnes.

La seconde, signée avec Renault, porte sur la réinsertion de 50 ex-détenus au sein de l’usine du fabricant automobile français, implantée à Tanger. La troisième, elle, assure un emploi à 50 autres ex-prisonniers au sein du groupe Peugeot-Citroën, qui installera prochainement une usine au Maroc.

LIRE AUSSI:

Close
10 prisons datant des années de plomb
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée