Huffpost Maroc mg

Le Maroc veut sévir contre les abus des agents d'autorité

Publication: Mis à jour:
POLICE MAROC
Le Maroc veut sévir contre les abus des agents d’autorité | DR
Imprimer

ABUS DE POUVOIR- Les agents du ministère de l’Intérieur qui seraient tentés d’aller au delà de leurs prérogatives n’ont qu’à bien se tenir. Dans une réponse à une question orale à la Chambre des conseillers, mardi 21 juin, le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais a prévenu que son département avait adopté une "méthodologie proactive" pour prévenir tout dépassement les agents d’autorité susceptible de porter atteinte à la pratique des libertés ou limiter les garanties.

La stratégie comprend la mise en place de mécanismes pour encadrer la conformité des actes des autorités locales avec la loi marocaine. A ce titre, une commission de l’inspection générale de l’Administration territoriale est chargée de diligenter les enquêtes dans le cas d’abus de pouvoir ou d’atteintes aux droits et libertés des individus commis par des agents d’autorité. Entre octobre 2013 et avril 2016, 19 conseils disciplinaires ont permis de traduire 74 agents d’autorité dont 54 ont été sanctionnés et 10 révoqués.

Dans un autre volet, le ministre délégué a indiqué que des instructions ont été donnés pour sévir contre les brigades de la vertu, ces particuliers qui veulent rendre la justice à la place des institutions suivant leur propre morale. Cherki Draiss a par ailleurs démenti l'information selon laquelle il existe une police des mœurs dans la ville de Marrakech. Il a indiqué qu’à chaque fois que des informations de ce type sont publiées, son département ouvre une enquête.

LIRE AUSSI: